Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Chêne de Lucian Pintille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5700
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Le Chêne de Lucian Pintille.   Jeu 29 Jan 2009 - 17:53

Ce film a été présenté hors compétition à Cannes en 1992 et c'est le premier film de Lucian Pintille revenu en Roumanie après 20 ans d'exil. J'ai regardé le dvd hier soir et j'avoue qu'il ne laisse pas indifférent tant il est dense, tant il donne à réfléchir.
Que symbolise le chêne ? l'équilibre, la force, la majesté, l'âme d'un peuple fortifiés au fil des siècles ? Comment savoir ? Dans le film c'est le lieu où Nela, une jeune enseignante insoumise et rebelle au régime de Ceaucescu avant sa chute en 88 vient enterrer les cendres de son père. Au début du film elle considère son père comme un héros. A la fin elle sait qu'il a été lâche et contaminé par l'esprit de délation détruisant la moindre parcelle de dignité et d'humanité au sein même des couples. Pourtant elle respectera les dernières volontés de son père et l'image du chêne ferme le film comme il l'a ouvert.
Entre temps, en l'espace d'une semaine, Nela va rencontrer un autre rebelle comme elle, le chirurgien Mitica mais l'intrigue amoureuse est secondaire car ce qui compte c'est de découvrir par lintermédiaire de ces deux êtres généreux et lucides, l'état de délabrement du pays : délabrement économique des infrastructures et des services publics, délabrement des esprits dévorés par la délation et la corruption, délabrement des êtres réduits à leurs pulsions animales.
Ce film est sombre, cauchemardesque, à la limite du supportable, excessif peut -être dans la mesure où un critique évoque un univers à mi- chemin entre l'univers de Fellini et celui de Kusturica ( je ne connais pas ) mais il reste porteur d'espoir et pointe du doigt les dangers et les ravages de la folie du pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Chêne de Lucian Pintille.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chêne de Lucian Pintille.
» Jared Leto at 54th Grammy Awards Viewing Reception hosted by Lucian Grainge, 12 Février 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: