Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mary Higgins Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17438
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Mary Higgins Clark   Jeu 28 Déc - 15:22

Sur le sujet consacré à Patricia McDonald, nous avons entamé une discussion sur Mary Higgins Clark, cela m'a rappelé le document que j'avais rédigé à propos de deux personnages, Alvirah et Willy, que j'apprécie particulièrement. Le voici donc :


Alvirah et Willy
deux personnages de Mary Higgins Clark


Alvirah et Willy ont touché le gros lot. Femme de ménage, plombier, les voici désormais milliardaires. Les ennuis vont commencer...

«Alvirah Meehan fit ses début dans Ne pleure pas, ma belle. Femme de ménage frisant la soixantaine, elle et son plombier de mari, Willy, avaient gagné le billet gagnant de quarante millions de dollars à la loterie de l'Etat de New York. Alvirah avait avant tout voulu satisfaire un vieux rêve : aller à l'institut de remise en forme de Cypress Point et se mêler aux célébrités qui le fréquentaient.
Malheureusement pour Alvirah, elle était trop intelligente. Mise sur la piste d'un meurtrier, elle en devint elle-même la victime. Dans mes premières versions de Ne pleure pas, ma belle, Alvirah mourait à la dernière page.
C'est alors que ma fille Carol Higgins Clark lut le manuscrit et protesta. «Tu ne peux pas faire ça. Alvirah est trop drôle, beaucoup trop drôle. En outre, tu ne trouves pas que tu as envoyés assez de gens ad patres dans ton livre ?
_ Elle doit mourir», dis-je fermement.
Mais Carol sut me persuader et je fis revenir Alvirah parmi les vivants.
Je suis heureuse de l'avoir fait. Je les considère, elle et Willy, comme de très chers amis. Ce sont les seuls de mes personnages qui reviennent souvent, et j'espère que vous prendrez à lire leurs aventures autant de plaisir que j'ai eu à les écrire.
Merci, Carol.»
Note de l'auteur


Mary Higgins Clark, qui est née et a grandi à New York, est d'origine irlandaise et puise souvent dans ses racines pour créer les personnages de ses livres. «C'est le cas d'Alvirah et de Willy», dit-elle.
«Alvirah et Willy ont travaillé dur toute leur vie - elle comme femme de ménage, lui comme plombier. N'ayant jamais eu d'enfants, ils ont reportés leur affection sur les membres de leur famille, des amis et des gens dans le besoin. C'est un couple qui vivait près de chez nous lorsque nous habitions le Bronx qui m'a inspirée pour créer Alvirah et Willy», se souvient-elle.
«Ils s'appelaient Annie et Charlie Potters. Charlie, qu'Annie appelait toujours «mon Charlie», était un grand gaillard de flic irlandais. Annie avait les cheveux teints en roux, une mâchoire proéminente et un coeur d'or. Elle portait systématiquement ce qui ne lui allait pas et elle était capable de parader habillée de la tête aux pieds avec des vêtements dépareillés, sûre de sortir d'une page de Vogue. Annie et Charlie étaient des voisins merveilleux, et j'espère avoir saisi un peu de leur âme en Alvirah et Willy.
«Gagner à la loterie a transformé la vie d'Alvirah et de Willy. Mais cela n'a jamais changé leur regard sur ce qui compte réellement dans la vie.»


Remarque personnelle :
«Alvirah me fait immanquablement penser à Arabesque, petite bonne femme à l'air de rien qui ne manque jamais une occasion de fourrer son nez dans les affaires des autres de se retrouve immanquablement plongés dans les ennuis. Willy, le mari d'Alvirah, se retrouve, chaque fois, entraîné dans les enquêtes de sa femme - parce qu'il désire la protéger et parce qu'il n'a pas vraiment le choix.
Même si ce n'est pas le cas, je ne peux imaginer Alvirah qu'avec le physique d'Arabesque, tant elles me paraissent se ressembler - mentalement et donc, pourquoi pas, physiquement.»




Quelques livres dans lesquels apparaissent Alvirah et Willy :
- Ne pleure pas ma belle
- Une si longue nuit
- Meurtre à cap Cod
- Le billet gagnant (huit nouvelles)

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17438
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mary Higgins Clark   Ven 16 Jan - 17:26

La croisière de Noël, de Mary et Carol Higgins Clark, mère et fille pour un livre dans lequel on retrouve Alvirah Meehan et son mari, personnages de Mary et leurs amis de la famille Reilly, deux couples, les parents, la fille et son mari, une auteur, une détective privée, un officier de police, personnages de Carol.
Les Meehan et les Reilly se retrouvent à bord d'un paquebot pour une croisière dans les caraïbes, entre Noël et Nouvel An, bâptisée Croisière de Noël. Soleil, farniante, bronzage... tranquilité... devraient être au rendez-vous ! Avec les Meehan et les Reilly à bord biensur Laughing . Avec une Alvirah qui attire les ennuis... et qui renifle les embrouilles et cherche toujours à décortiquer et trouver la solution de l'affaire !
Une croisière qui devrait être tranquille mais qui risque de ne pas l'être avec un gugusse qui veut s'emparer d'un coffret où reposent les cendres de la mère du propriétaire du bateau, proprio dont le neuveu a fait monter à bord, pour la modique somme de 2 millions de dollars, deux escrocs en cavales, qui ne réussiront pas à rester planquer au fond d'une cabine. Ajoutons, pour faire un peu plus de remue ménage, un serveur qui se jette à l'eau, l'apparition d'un fantôme pas du tout fantôme, deux gamines qui passent leur temps à vouloir aider les personnes âgées que l'on aimerait bien balancer par dessus bord aussi (les gamines pas les personnes âgées hihi), deux costumes de Pères-Noël volés....

Une histoire plaisante, mais sans grande originalité... c'est du "bateau" quoi, comme deviennent tous les livres des Clark. J'ai bien aimé quand même parce que j'aime le personnage d'Alvirah, mais cela ne me restera pas plus marqué que ça.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17438
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mary Higgins Clark   Lun 30 Déc - 11:46

Le mystère de Noël

Je suis certaine que comme le précédent, je l'ai acheté pour moi mais qu'il est mélangé quelque part au milieu des livres à lire.
Et comme le précédent, ce titre-ci a été offert pour Noël. Je l'ai acheté pour cette occasion et je l'ai lu avant de le donner.
Il est écrit à 4 mains, mère et fille, et on y retrouve les personnages des deux auteurs (et ce n'est pas unique à ce livre), Alvirah Meehan pour l'une, la détective (de police) Regan Reilly. et sa mère romancière pour l'autre.
L'histoire se passe en décembre dans une petite bougarde où 5 employés d'un magasin ont l'habitude de jouer à la loterie, ensembles, toujours les mêmes numéros. Mais cette fois, l'un d'entre eux s'est abstenu sur les conseils de deux soit disant experts en économie, mais surtout experts en arnaques financières. Et cette fois, les numéros sortent ! L'une des gagnantes veut partager avec celui qui s'est désisté, mais 2 autres, pris par la fièvre de l'argent, ne veulent pas. La partageuse cherchant à contacter son collègue découvre qu'il a disparu. Et lorsqu'il réapparaît, c'est sa petite amie qui disparaît. Comment ne pas tenter la détective amateur et la détective professionnelle, venue assister à un festival dans cette même petite ville, avec une telle histoire ?

Bon, il ne faut pas s'attendre à de l'exceptionnel, rien qui ne sorte franchement de l'habituel, même si cela a une part d'originalité, cela reste comme c'est devenu, du prévisible.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17438
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mary Higgins Clark   Lun 8 Déc - 12:54

Gagné ! je reprends ce que j'ai dit dans le précédent message, j'avais acheté le titre l'année d'avant, pour moi, dans une autre édition, plus jolie et je l'ai retrouvé cette année, et ... et je vais le joindre à un cadeau de Noël.
Dans la même époque (celle de Noël), écrit encore par les mêmes et donc avec les mêmes personnages Le voleur de Noël. Rien de bien nouveau, rien de bien original, du commercial - je sais, je casse mais à force d'en lire, je ne trouve plus le plaisir des premiers quand vraiment ça changeait. Le côté amusant du livre est le fait qu'un escroc a transformé l'argent détourné en diamant et qu'il les a planqué dans un sapin. Après 14 ans de prison, il sort et vient rechercher son argent, sauf que comme le sapin a grandit, il va le couper et partir avec. Mais voilà, les diamant ont été volés par un autre et le sapin a été choisi par le grand magasin new-yorkais Roockefeller Center pour l'année de l'histoire. Du coup tout le mode se met à chercher et courir après le sapin.
Pour la même période (Noël toujours) Trois jours avant Noël. C'est durant ce livre là que se rencontrent pour la première fois les personnages de la mère et de la fille et qu'ils vont devenir amis pour des enquêtes à venir (et répétitives). Si l'on veut connaître la fin de ce livre en le lisant, je déconseille de lire celui dont j'ai parlé juste avant parce que la fin y est donnée. Pas parce que c'est une suite, mais juste parce qu'on a le droit à chaque fois au rappel de qui sont les personnages et de ce qu'ils ont fait précédemment. On va dire que je suis la reine des râleuses, jamais contente, mais quand même, à force de raconter ce qui s'est passé avant, reste-t-il au moins la moitié du livre en nouveauté ? ça fait peu et c'est chiant à la longue... faut quand même le reconnaître. Biensur, il faut aider celui qui prend le train en marche et l'inviter à lire d'autres aventures des personnages... oui, mais bon, en même temps le lecteur n'est pas un gros abruti, si l'histoire là lui plaît, il est tout à fait capable d'aller lui-même acheter un autre livre. Personnellement, moi, à la longue, lire et relire ce qu'ils ont fait avant et n'avoir que très peu de nouvelles choses, ça me saoule et je me demande si ça vaut le coup d'acheter un livre entier pour n'avoir que la moitié de pas remâché.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17438
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mary Higgins Clark   Dim 25 Oct - 10:07

Douce Nuit

Brian , 7 ans, disparaît après avoir suivit une femme (pauvre) qui a ramassé le portefeuille de sa mère, portefeuille qui contient une médaille de saint-christophe que l'enfant veut absolument donner à son père très malade. Brian est pris en otage par un évadé de prison.
La 4eme de couverture annonce une nuit d'horreur pour l'enfant au lieu d'une belle nuit de réveillon de Noël. Je n'ai pas trouvé le livre très dur, je trouve au contraire qu'il a bien des airs de conte de Noël, pas plus.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Higgins Clark   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mary Higgins Clark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mary Higgins Clark
» Mary Jane Clark
» lap steel col clark
» Alice Mary Smith (1839-1884)
» Cole Clark à prix imbattable!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: La bibliothèque-
Sauter vers: