Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5691
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.   Jeu 23 Avr - 7:40

Chez mes amis aveugles il y a une mare avec des grenouilles avec lesquelles la dame affirme entretenir la conservation... Un jour que je furetais dans la boutique de France Loisirs j'aperçus un petit livre dont la jaquette de couverture représentait une jolie rainette verte : La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite et autres leçons de vie, d'Olivier Clerc, ouvrage publié chez Jean- Claude lattès en 2005 puis repris chez France Loisirs mais disparu du catalogue. J'achetai le livre pour le lire puis l'enregistrer en pensant qu'il s'agissait de contes ou d'anecdotes. En fait c'est un recueil de sept métaphores ou allégories, disons sept histoires courtes très simples que l'auteur analyse clairement pour inviter à réfléchir et en tirer les leçons possibles.
Voici les leçons :
- La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite. ( elle ne s'aperçoit pas des signes imperceptibles et alarmants qui vont la conduire à sa perte.)
- Le bambou chinois ou la préparation dans l'obscurité.( ici c'est l'inverse, c'est le travail invisible mais constructif qui se révèle d'un seul coup.)
- La cire ou l'eau chaude ou la force de la première impression.( l'importance des premiers apprentissages.)
- Le papillon et le cocon ou l'aide qui affaiblit et l'épreuve qui renforce.
- Le champ magnétique de la limaille : modifier le visible en agissant sur l'invisible.
- L'oeuf et le poussin...et l'ommelette : de la coquille au squelette ( le poussin casse la coquille qui le protégeait quand il a intégré en lui la solidité de la coquille qui le protégeait. Savoir se libérer du carcan quand a compris en quoi il a été utile ou néfaste mais s'en affranchir quand on devenu capable de s'en passer pour construire ses propres repères.)
- La vipère de Quinton : milieu extérieur et force intérieure.(" Plus le milieu extérieur se dégrade et perd de son énergie, plus la vie compense cette dégradation en intériorisant ce qui a été perdu au dehors et en développant de nouvelles facultés .") Cette dernière leçon est la plus difficile des sept mais constitue la suite logique de la précédente.
Ce petit livre ne fait que 162 pages et est imprimé en grosses lettres.
Je ne lis guère d'ouvrages de philsophie jonglant avec les concepts et raisonnant dans l'abstrait. Je préfère écouter un bon cours qui me prend par la main et m'explique. Là c'est différent. Le vocabulaire est accessible à tous, les phrases ne sont pas trop longues et le propos va du concret vers l'abstrait très naturellement. Mes amis ont beaucoup apprécié ce petit ouvrage. Je l'ai prêté à mon vieil instituteur qui a formulé le même avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
» la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
» Elle était si jolie - Alain Barrière
» Elle était si jolie - Alain Barrière
» Qui savait que Jim Carrey était un bobscat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: La bibliothèque-
Sauter vers: