Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le certificat d'études primaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5787
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: le certificat d'études primaires.   Mar 9 Juin - 17:23

J'ai passé le certif en 1960 à l'âge de 14 ans alors que j''étais au collège. le directeur avait estimé que cela nous entraînerait pour le BEPC. J'ai retrouvé les épreuves sur une brocante. J'avoue que je ne m'en souvenais plus. Par contre je me souviens très bien des heures supplémentairs nous préparant à la couture aux sciences appliquées ( les maladies, la puériculture, l'hygiène alimentaire, les conserves, l'entretien de la maison, le budget etc et qui correspond un peu à la vie familiale et sociale, discipline peu valorisée dans les lycées actuels. ) et de la géographie de la Marne.LE CERTIFICAT D’ETUDES.

UN PEU D’HISTOIRE

Le célèbre « certif » a été mis en place dès 1866 par Victor Duruy sous le Second empire mais il ne sera véritablement institué que sous la Troisième République par le ministre de l’Instruction publique, Jules Ferry, en 1882.
Le Certificat d’études primaires est un diplôme validant une instruction dispensée au cours d’une scolarité gratuite et obligatoire allant de 6 à 13 ans, avant d’entrer dans la vie active. Certains enfants ayant satisfait aux épreuves de cet examen peuvent quitter l’école dès l’âge de 11 ans.
En 1936, la scolarité obligatoire est portée à 14 ans par Jean Zay.
En 1946, l’examen s’adresse aux élèves qui ne fréquentent pas le collège mais les collégiens ou élèves des Cours complémentaires s’y présentent volontiers.
En 1959, la scolarité obligatoire est portée à 16 ans et les classes de fin d’études primaires disparaissent progressivement.
En 1972, l’examen ne s’adresse qu’aux adultes.
En 1976, la mise en place du collège unique de la réforme Haby accentue le phénomène et le nombre de candidats ne cesse de baisser.
En 1980, on ne compte que 30 candidats.
En 1989, le certificat d’études primaires est supprimé.

[b]LES EPREUVES[/b].

Elles insistent sur une solide maîtrise de la langue française, donc lire et écrire, et de l’arithmétique, donc compter. Sans calculette bien entendu. Les instituteurs et institutrices restent de longues années sur le même poste et sont récompensés par le nombre de reçus au fil des ans.
- La rédaction propose deux sujets au choix, dure 50 mn et est notée sur 10.
- L’orthographe consiste en une dictée de 100 à 150 mots suivie de 3 questions : compréhension, vocabulaire et grammaire. Le zéro à la dictée est éliminatoire.
- Dès 1890, Léon Bourgeois s’opposera à cette directive sévère.
- Le calcul, composé de deux problèmes est noté sur 20. Le zéro est éliminatoire.
- Les sciences naturelles sont notées sur 10, l’histoire-géographie sur 10, le calcul mental sur 5, le chant ou la récitation sur 5, l’écriture de la dictée est notée sur 5.
- Une épreuve de dessin ou d’agriculture réservée aux garçons est notée sur 10, Les filles quant à elles doivent effectuer une épreuve de couture notée sur 10.

LES EPREUVES DU" CERTIF" DE LA MARNE EN 1960.

LA DICTEE.

En janvier 1960, l’écrivain Albert Camus décède dans un accident de la route. Issu d’une famille modeste et illettrée, Albert Camus était toujours resté en contact avec son instituteur Louis Germain qui avait joué un rôle déterminant dans la poursuite de ses études.
L’enseignement primaire est celui qui vient en premier et pose les fondations de la construction des hommes et des femmes. Ces fondations doivent être solides.
La dictée du certificat d’études de 1960 est un extrait de « La chute » d’Albert Camus.

Texte de la dictée.

« Le soir dont je vous parle, je peux même dire que je m’ennuyais moins que jamais. Non, vraiment, je ne désirais pas que quelque chose arrivât. Et pourtant … Voyez- vous, cher monsieur, c’était un beau soir d’automne, encore tiède sur la ville, déjà humide sur la Seine. La nuit venait, le ciel était encore clair à l’ouest, mais s’assombrissait, les lampadaires brillaient faiblement. Je remontais les quais de la rive gauche vers le pont des Arts. On voyait luire le fleuve, entre les boîtes fermées des bouquinistes. Il y avait peu de monde sur les quais : Paris mangeait déjà. Je foulais les feuilles jaunes et poussiéreuses qui rappelaient encore l’été. Le ciel se remplissait peu à peu d’étoiles qu’on apercevait fugitivement en s’éloignant d’un lampadaire vers un autre. Je goûtais le silence revenu, la douceur du soir. Paris vide. J’étais content. »

Questions.

1. Donnez un titre à la dictée.
2. Sens des mots et expressions : lampadaire ; bouquinistes ; Paris vide ; qui rappelaient encore l’été.
3. Analyse des mots : clair ; fleuve (luire le fleuve) ; qu’ (qu’on apercevait) ; étoiles.

REDACTION. Choisir l’un des deux sujets.

1. On vous a donné une petite somme d’argent pour votre anniversaire en vous disant : « Tu en feras ce que tu voudras. » Comment l’avez-vous employée ?
2. Votre maman vous demande d’écrire à votre grand-frère au service militaire pour lui donner des nouvelles de la famille, du village, des travaux, de votre vie scolaire…Rédigez la lettre.

CALCUL.

I. Premier problème noté sur 8 points.
Une personne assure contre l’incendie sa maison qu’elle estime 38 000 NF (nouveaux francs), son mobilier et son linge estimés ensemble 12 500 NF. Elle s’est adressée à une compagnie d’assurance qui lui fait payer les tarifs suivants :
-assurance bâtiments : 0,60°/°°, mobilier et linge : 1°/°° (pour mille)
Quel sera le montant de la prime nette ? A cette prime s’ajoutent les impôts qui s’élèvent à 45% de la prime nette. Quel sera le montant de la prime totale à payer, impôts compris.
II. Second problème noté sur 12 points.
Trois vignerons achètent en commun un tracteur enjambeur qui leur revient, net, à 14 400 NF. Chacun paiera une partie de la valeur du tracteur proportionnellement à la superficie qu’il exploite. Le premier exploite 2,55 ha, le second 19 500 m2, le troisième 270 ares.
1. Quelle est la somme due par chacun ?
2. Pour se procurer l’argent nécessaire au versement de sa part, le premier envisage de vendre du vin. Quelle quantité de vin devra-t-il vendre à raison de 300 NF l’hl ?
3. Le second dispose d’un terrain triangulaire de 130 m de base et de 100 m de hauteur. Il a pour ce terrain, un acheteur. Combien devra-t-il vendre l’ha de ce terrain pour réunir les fonds nécessaires ?
4. Le troisième décide de recourir à l’emprunt. Il trouve un prêteur qui lui consent un taux de 6%. La moitié du capital emprunté sera remboursée au bout d’un an, avec les intérêts dus à la fin de cette première année. Le reste sera remboursé à la fin de la seconde année, au même taux.
Quel sera le montant de chaque versement ?

SCIENCES.

- Question commune. Croquis de l’œil. Quels sont les principaux défauts de la vue ? Comment y remédie-t-on ?
- Garçons en école urbaine. Comment procédez-vous pour évaluer la sensibilité d’une balance ? Contrôler sa justesse ? Sa fidélité ? Décrivez les opérations de la double pesée en joignant les croquis.
- Garçons en école rurale. Qu’est-ce qu’amender une terre ? Comment effectue-t-on un marnage ? Un chaulage ?
- Filles en école rurale ou urbaine. Quelles sont les précautions à prendre pour se servir d’un biberon et d’une tétine ? Comment feriez-vous pour préparer un biberon au lait en poudre pour un bébé de huit Jours ?

HISTOIRE.

Quels souvenirs précis d’inventions ou de découvertes utiles à l’humanité vous permettent d’évoquer chacun des noms suivants : Claude Bernard, Louis Pasteur, Pierre et Marie Curie.

GEOGRAPHIE.

Croquis du département de la Marne. Tracez : la Marne, la Seine, l’Aisne, la Vesle, la Suippe. Indiquez les trois « Côtes » (leur nom) et les grandes régions naturelles.


Dernière édition par Charpentier Hélène le Lun 16 Juil - 8:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17497
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: le certificat d'études primaires.   Mar 9 Juin - 18:35

Je suis allée au collège en début d'après-midi, Luc terminait à 13 h 30.
Quand je suis arrivée, il y en avait un qui demandait à la surveillante quand il allait pouvoir rendre ses livres ! Même si pour certains le brevet des collèges c'est bientôt, pour les autres les vacances c'est début juillet mais ils sont déjà dans leur tête en vacances en ce début de juin... sauf une certaine Claire qui s'est retrouvée avec juste un camarade de classe l'an dernier, début juillet et qui prévoient déjà de remettre ça tous les deux cette année Very Happy

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5787
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: le certificat d'études primaires.   Mer 10 Juin - 7:33

Au certif de 1960, en rédaction il me semble avoir choisi le second sujet car mes deux frères aînés ont effectué leur service militaire en pleine guerre d'Algérie et j'étais chargée de donner des nouvelles car mes parents étaient très occupés avec les travaux des champs, du jardin, les soins à donner aux animaux, la maison et la petite dernière qui n'était pas prévue au programme.
Pour le sujet concernant l'utilisation la petite somme d'argent offerte pour l'anniversaire j'aurais eu des idées - des tubes de peinture à la gouache et du papier Canson car j'adorais les arts plastiques. Seulement voilà, à cette époque, dans beaucoup de familles modestes, pour l'anniversaire on se contentait d'un bouquet de fleurs du jardin si on avait la chance d'être né en dehors de l'hiver ou d'un gâteau que nous mangions en famille.
Ma foi, nous étions contents de marquer l'événement.
Je vais vous parler de mon BEPC en 1962 sur un nouveau sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le certificat d'études primaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
le certificat d'études primaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le certificat d'études primaires.
» Douze études d'exécution transcendante ( Liszt )
» Les 12 études pour guitare ( Villa-Lobos )
» mika et les études
» Dictée : Dans la cuisine du vieux chalet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin nostalgie :: Souvenirs Souvenirs-
Sauter vers: