Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Justiciers et super-héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarod

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Justiciers et super-héros   Ven 29 Déc - 9:36

Rares sont les justiciers et super-héros, qu'ils soient de BD, dessin animé, film, série, a oeuvrer à visage découvert, et ceux qui le font sont des personnages assez récents. Généralement, ils apparaissent sous deux personnalités très différentes et en même temps complémentaires, forcément puisqu'ils sont une seule et même personne...
Mais qu'est-ce qui les faits agir tous ces gens ? L'amour, la soif de justice, l'habitude, le devoir ?
Je vais essayer de faire ici une petite liste (et présentation) de justiciers et super-héros, si on me le permet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17430
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Justiciers et super-héros   Mar 2 Jan - 20:08

Parmis les super-héros : Superman, voici un article que je viens de trouver une critique de film :

Lundi 1 janvier 2007 Superman s'est-il suicidé ? Adrien Brody mène l'enquête dans "Hollywoodland"

L'enquête d'un détective privé sur le suicide du comédien George Reeves, premier interprète du héros de bandes dessinées Superman, permet au réalisateur Adrien Coulter de dépeindre le "Hollywoodland" corrompu et destructeur de la fin des années 1950.

16 juin 1959. L'acteur George Reeves (Ben Affleck), invincible héros du feuilleton télévisé "Les Aventures de Superman", est retrouvé tué d'une balle dans sa maison des collines de Hollywood. Véritable icône de la télévision américaine, il laisse derrière lui des millions de fans sous le choc.

Malgré les circonstances étranges de sa mort, la police conclut au suicide et clôt aussitôt l'affaire. Mais la mère de Reeves n'entend pas en rester là. Elle engage un détective privé, Louis Simo (Adrien Brody).

Pour lui, la clé du mystère se trouve dans la liaison que Reeves entretenait avec Toni (Diane Lane), l'épouse d'Eddie Mannix (Bob Hoskins), l'un des directeurs des tout puissants studios Metro-Goldwyn-Mayer (MGM).

L'enquête de Simo va le conduire du côté obscur de la "machine à rêves", devenue une "machine à fric" peuplée de starlettes à la dérive, de producteurs sans scrupules qui font et défont les carrières d'acteurs dans une Amérique déjà gagnée par la passion de la télévision.


Moins attendu que "Le Dalhia noir", l'adaptation par Brian de Palma du best-seller de James Ellroy sortie début novembre, qui plongeait elle aussi dans les bas-fonds de Los Angeles, "Hollywoodland" n'en est pas moins une réussite, grâce en particulier à une distribution convaincante.

Abonné aux "blockbusters" ("Daredevil", "Pearl Arbor", "Armageddon") et aux pages people des magazines, Ben Affleck, qui a pris une dizaine de kilos pour accentuer sa ressemblance avec Reeves, a ainsi remporté pour ce rôle la Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine au 63e festival de Venise.

Il a confié s'être "attaché" à ce personnage d'acteur, en quête de célébrité à tout prix, désireux de faire carrière au cinéma mais prisonnier de son rôle de Superman, adulé par des millions de téléspectateurs.

Adrien Brody ("Le pianiste", "Le village", "King Kong") semble s'amuser dans le rôle du détective dégingandé, habitué des coups tordus et plaqué par sa femme, entraîné dans une intrigue qui le dépasse mais qu'il entend bien percer à jour.

Diane Lane ("Cotton club", "Chaplin"), en maîtresse alcoolisée et manipulatrice, et Bob Hoskins ("Nixon", "Brazil"), impitoyable producteur qui tient le tout-Hollywood à sa botte, sont eux aussi excellents.

Pour son premier film, l'américain Allen Coulter ne déçoit pas.

Rythme, direction d'acteur, mise en scène : le réalisateur de séries télévisées ("Les Sopranos", "Sex and the city", "X-Files", "Six feet under") affirme sa maîtrise, attestant la qualité des productions télévisées en provenance des Etats-Unis depuis près d'une décennie.


A noter, que George Reeves, et Christopher Reeve (qui est sans doute le plus connu parmis les interprètes de Superman) sont quasi-homonyme mais n'ont aucun lien familial...

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
 
Justiciers et super-héros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Justiciers et super-héros
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» MUSIC MAN Axis Super Sport - vibrato vintage
» La Ligue des Super Vilains....... Braises Glaciales
» Moi c'est Junior/Super-Mario...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: