Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mel Gibson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 18:18

Fans, préparez vous, Mel Gibson prépare un nouveau film "engagé" historique

Samedi 6 janvier 2007 "Apocalypto": la culture maya au service d'une histoire de traque haletante
© AFP

Mel Gibson lors de la promotion de son film "Apocalypto", à Veracruz au Mexique le 28 octobre 2006Avec "Apocalypto", Mel Gibson signe un film d'aventure haletant, physique et violent, une histoire de traque et de survie très hollywoodienne sur fond de message prophétique, où la civilisation maya fait figure de prétexte exotique.

Après avoir défrayé la chronique avec sa "Passion du Christ" en 2004, jugée par certains antisémite et complaisamment violente, Mel Gibson revient derrière la caméra avec un long film épique (2H18) qui a divisé la critique américaine, tout en prenant la tête du box-office la semaine de sa sortie.

Si certains de ses détracteurs y voient une nouvelle preuve d'une fascination maladive pour la violence, de nombreux critiques ont préféré saluer le sens cinématographique et le talent de conteur du réalisateur-producteur.

Tourné au Mexique, sans vedette et en langue maya yacatèque, le film se situe à une époque incertaine qui voit la civilisation maya en pleine décadence, frappée par une multitude de fléaux (sécheresse, famine, maladie...). Il a pour héros Patte-de-Jaguar, un jeune chasseur habitant dans un village isolé de la jungle, interprété par Rudy Youngblood, un danseur et musicien descendant des Comanches et des Yaquis qui fait ici ses premiers pas d'acteur.

Ce jeune père, dont l'épouse attend un deuxième enfant, mène une existence idyllique en parfaite harmonie avec la nature, jusqu'à l'arrivée d'un groupe de guerriers mayas. Capturé par le féroce Zéro-Loup (Raoul Trujillo) et le sadique Encre-de-Serpent (Rodolfo Palacios), Patte-de-Jaguar est entraîné à travers la forêt pour être offert en sacrifice aux dieux dans une cité maya au bord de l'effondrement. Déterminé à retrouver les siens, il devra affronter de terribles épreuves.

"Je voulais tourner un film d'action et d'aventure trépidant qui ne laisse aucun répit", a expliqué Mel Gibson, qui souhaitait "toucher les spectateurs au plus profond d'eux-mêmes, viscéralement et émotionnellement".

Ce contrat est rempli, en dépit de quelques longueurs en première partie, dont une séquence au comique grotesque: entre "Rambo" précolombien et "Tintin et le Temple du Soleil", "Apocalypto" s'impose comme une histoire de traque efficace, où les scènes sanglantes sont justifiées par la nature du récit.

Reste la -plus contestable- intention affichée par le réalisateur, pour qui "les événements qui ont précédé la chute de l'empire maya sont identiques à ceux qui secouent aujourd'hui notre société". En utilisant la culture maya comme métaphore de sa vision de la société contemporaine, Gibson décline les clichés du mythe du "bon sauvage" et oppose de manière simpliste cellule familiale et Etat.

Concernant cette civilisation, qui a connu son apogée entre les IIIe et Xe siècles, Mel Gibson et son coscénariste Farhad Safinia, qui se sont attachés les conseils d'un spécialiste, Richard Hansen, disent avoir consulté de nombreux documents et recensé les théories expliquant sa chute, qui reste un mystère. Une préparation qui ne leur a pas épargné les critiques: certains spécialistes, tout en reconnaissant une certaine fidélité visuelle (tatouages, parures...), ont dénoncé une vision réductrice et déformée de la civilisation maya qui ignore ses richesses culturelles et scientifiques (arts, écriture, mathématiques, astronomie...) pour outrer ses aspects les plus cruels (esclavage, sacrifice humain). D'autres dénoncent une trompeuse "authenticité" qui amalgame les cultures amérindiennes, y voyant une forme de mépris.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 65
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 18:46

yucatèque Wink

Je ne vois pas pourquoi certains s'étonnent de ce que ce Monsieur tourne un film violent, c'est son gagne pain depuis des lustres.
Cf entre autres la série des "Mad Max" et celle des "armes fatales" (Lethal Weapon) et la bio de ce gracieux personnage.

Dommage que tous ces profiteurs (c'est bien comme cela qu'on appelle ceux qui tirent profits de la crédulité ou de la faiblesse morale de leurs contemporains ?) oublient que la violence qu'ils déversent sur les écrans se retrouve tôt ou tard dans nos rues. Twisted Evil
À moins qu'ils ne s'en foutent à l'abris derrière une armée de gardes du corps ?

Et de toute façon, en cas de problème, ils viendront pleurer devant les médias sur leur triste sort en mettant la société en cause...
Société qui est ce quelle est uniquement par la faute des autres bien évidemment, pas par la leur.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 19:18

Comme ce français dont on fait tout un plat parce qu'il a bu et a cogné quelqu'un, récidiviste, il n'y a pas de quoi s'étonner... quand on a l'alcool mauvais... comme on dit : chasser le naturel, il revient au galop.
Et côté violence, oui, je trouve que le monde devient complètement fou : un mec qui tire comme ça sans but dans les rues, un prisonnier qui bouffe un morceau de son co-détenu, quand ce ne sont pas des gamins qui veulent faire comme à la télé et tirent sur leur camarades de classes... mais il n'y a pas que dans les films, on trouve la même chose dans les jeux vidéos et même dans les livres (mais les livres c'est moins voyant). Je me rappelle d'une émission où l'on avait montré à des enfants des extrais de programmes pour enfants datant de l'enfance de leurs parents ou grands parents. Au sujet de Saturnin la canard, ils étaient tous d'accord les momes : pas marrant, il aurait fallu que le canard cogne sur un de ces compagnons... déplorable la jeunesse de maintenant.
J'aime bien les policiers et la SF, et sûr que côté violence, y'en a souvent là-dedans, mais je surveille quand même ce que mes enfants peuvent regarder. Idem pour les jeux vidéos, c'est moi qui paye, alors je donne mon avis (et ça se limite à des jeux de gestion - zoos, parcs d'attractions, etc - et des jeux de courses - motos, autos, véhicules spaciaux - sans combats). Malgré cela le plus grand de mes deux garçons devient de plus en plus "violent", il balance ses pieds et ses points dans tous les sens, joue à la guerre, ... il ramène ça de l'école... faut dire que la fille a toujours choici les plus calme pour copains et copines, alors que Luc c'est tout le contraire, il a toujoursz choisi les plus brigands de sa classe.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy


Dernière édition par le Sam 6 Jan 2007 - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 19:21

Guardian a écrit:
yucatèque Wink


Qui dit critique de cinéma même de films qui se veulent historiques ne dit pas forcément connaisseur en histoire... à moins qu'il ai fait une faute de frappe...
ça me fait penser que moi qui fait souvent des fautes de frappe et des fautes tout court, une fois j'aurais pu faire correctrice d'un bouquin tellement il était truffé de fautes Rolling Eyes .

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 65
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 19:24

Effectivement, l'orthographe ne semble plus être une préoccupation de bien des éditeurs. Evil or Very Mad

Cela dit, c'était surtout pour l'article sur les langues mayas Wink

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 19:26

Article très intéressant d'ailleurs.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Sam 6 Jan 2007 - 19:33

Une annecdote qui me revient : dans un livre de citations d'acteurs, je me rappelle en avoir lu une de Mel Gibson : "si je lis un script où on ne me demande pas de montrer mes fesses c'est que le rôle n'a pas été écrit pour moi". Et pour sûr, après tirer et cogner à tord et à travers, montrer ses fesses est une habitude dans ses films.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
AgnesD



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Dim 7 Jan 2007 - 21:38

C'est une habitude que j'aime bien...
cyclops

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Lun 8 Jan 2007 - 6:42

On voit bien l'avis partagé : le mec qui trouve Gibson bof et la nana qui le trouve bien... faut pas chercher plus loin pourquoi les hommes ne l'aime pas Laughing
J'vais pas dire le contraire, j'aime bien aussi. Avec un faible pour Mad Max (dû au fait que ce soit de la SF), j'ai aussi aimé le premier Arme Fatale, mais j'ai trouvé que les autres étaient moins bien, et d'autres choses aussi...

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
AgnesD



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Lun 8 Jan 2007 - 7:26

Laughing
Je me limite à un aspect purement physique et "cinématogénique" (si on peut dire)
Au dela... oui j'ai aimé Mad-Max ainsi que Brave heart et je me marre avec l'arme fatale....
mais bon je regarde pas tous les 4 matins non plus...
En ce qui concerne le personnage et la réalité que nous donne les médias ( si elle est vraie) je ne suis pas sure de trop bien m'entendre avec lui...
Laughing

La violence cinématographiqueme dérange aussi mais pas de la même maniére selon les cas...
Je ne supporte plus les films de type horreur ou tueurs fous (violence gratuite et le plus malsaine possible) pourtant j'en ai vu tant et plus sans broncher...
Aprés la violence d'un film de guerre ou de type historique...
Elle me dérange aussi mais elle est parfois légitime.
Tout dépend de la dose et de la façon dont elle est présentée...

Le pianiste ? film violent ou pas ?




Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 65
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Lun 8 Jan 2007 - 8:20

Marie-Ange a écrit:
On voit bien l'avis partagé : le mec qui trouve Gibson bof et la nana qui le trouve bien... faut pas chercher plus loin pourquoi les hommes ne l'aime pas Laughing
Tssssssssssssssss !!
Ce que j'ai dit qu'un lointain rapport avec Mel Gibson.

C'est contre la violence au cinéma que je m'insurge et plus encore contre les "spécialistes" de cette violence et il en fait partie.

Le problème est dans la culture "intellectuelle" notre l'époque.
Il en faut toujours plus, comme si on comprenait moins bien la mort d'un gars si sa tête n'explosait pas en gros plan, ou s'il fallait absolument montrer une scène de sexe pour que le spectateur comprenne qu'il se passe quelque chose entre les personnages à l'écran.

Plus grave encore, une nouvelle mode qui fait la part belle à "la culture du dégénéré". Comme certaines séries britanniques où l'on voit les personnages se casser la figure avec délectation, ou ces agressions filmées avec un portable pour finir sur le Net. Jusque les "airs de grand-papa" qui sont accélérés et "remasterisés" pour avoir un "beat" conforme à ce qui excite le mieux les gens Twisted Evil

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Lun 8 Jan 2007 - 9:14

Braveheart, je n'étais plus certaine que c'était Mel Gibson. J'ai lu le livre, écrit par un descendant de Wallace ; j'ai été étonnée de voir le personnage mourrir dans le film... ça reste quand même rare que les héros meurent, une habitude tenace qu'un héros ne doit pas mourir. Dans Running Man par exemple, rien à faire Schwarzennegger s'en sort à la fin, dans le livre de Stephen King, le personnage meure à la fin. C'est peut-être morbide mais je trouve que l'histoire finie mieux dans ce sens là... quoique de toute manière le film et le livre n'ont que le titre et une très vague ressemblance en commun.
Je n'aime pas non plus la violence gratuite.
Je me rappelle qu'on m'a conseillée de regarder "Il faut sauver le soldat Ryan", que c'était un superbe film... tout ce que j'y ai vu ce sont des morts à la pelle pour sauver un mec qui ne veut pas qu'on le sauve. Le pire c'est sans doute le dernier film sur Alexandre le Grand, film qui selon les historiens colle bien à la réalité : bref Le Grand dont on a fait tout un plat n'aurait été qu'un gamin ambitieux envoyant ses hommes à la mort très souvent juste pour satisfaire ses caprices, et entre deux, il ne faisait que discuter... voilà ce qui resortait du film : violence et papotages sans fin.
Par contre dans le genre "violence suggèrée", il y a l'épisode 3 de Star Wars, à un moment donné, la porte se referme sur le personnage principal de l'histoire (Anakin Skywalker, un enfant gentil et généreux qui devient un homme monstrueux), et là on sait qu'il est en train de massacrer les enfants qui se trouvaient dans la pièce... pas besoin de voir, on s'en doute et c'est assez impressionnant comme ça. Plus encore sans doute qu'en voyant la scène car il faut le dire, on y est habitué aux scènes de violences : livres, films, infos... il y en a partout.
Pour le sexe, je ne me souviens du titre du livre, mais c'était un roman de SF dont l'histoire semblait prometteuse, mais une fois enlevées toutes les scènes de sexes, il ne restait pas beaucoup de pages à ce gros pavé... comme si l'histoire n'aurait pas pu s'en passer ou alors l'auteur à voulu faire de la SF sans avoir aucune idée de ce qu'il pouvait écrire pour faire avancer son histoire.

euh, moi j'aime bien Mister Bean silent
Pis j'aime bien aussi les Tex Averi, mais ils sont supers violents ces dessins animés, et pourtant ils ne sont pas d'hier. Et les contes de fées alors ? Avec tous ces méchants qui veulent toujours tuer quelqu'un ?!
Par contre je n'aime pas les chansons remises au goût du jour.
Quand aux agressions filmées et diffusées en public, ça j'en parle même pas.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 65
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mer 10 Jan 2007 - 10:32

À mon sens, ce n'est pas vraiment le fait de tuer quelqu'un qui est "nuisible" mais plutôt le réalisme des images associée à la banalisation du meurtre. Je ne pense pas que la lecture d'un livre d'histoire pousse au crime, même s'il raconte la révolution française Wink
Tout est dans la façon d'aborder les choses.

Les films "Taxi" de Besson sont bien plus "dangereux" qu'un film comme "Le Mans". Il s'agit pourtant dans les deux cas de conduire vite.
Mais dans "Le Mans", il s'agit de course automobile.
Dans "Taxi", la course s'effectue en ville au nez et à la barbe (et même avec la participation) de la police au mépris de tout respect des règles élémentaires de conduite. Pire, c'est le héros qui commet ces infractions et en tire gloire et récompense.

J'adore Besson, mais il oublie que tout le monde n'est pas apte à différencier la vie et le cinéma.
Autant d'enfants qui ont joué à Zorro, autant d'ados qui joueront à "Taxi"... Avec d'autres conséquences Twisted Evil

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17433
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Mel Gibson   Mer 10 Jan 2007 - 11:23

J'aime aussi les films de Besson, mais je n'aime pas Taxi. Je suis d'accord avec toi, la vitesse sur un circuit automobile c'est normal, montrer la même chose dans les rues de la ville surtout présenté d'une manière à laisser penser que c'est bien, ça ne l'est pas. C'est un taxi, pas une voiture de police à la poursuite d'un suspect comme dans les séries policières.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mel Gibson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mel Gibson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Gibson magique qui s'accorde toute seule.
» Vends Lap Gibson Br6
» Gibson Blueshawk .;;vendue
» Gibson Jeff Beck 1954 Les Paul Oxblood
» [REVIEW] Gibson SG Faded

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: