Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Commissaire Brunetti. Le cantique des innocents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Commissaire Brunetti. Le cantique des innocents.   Ven 3 Juin - 14:10

Dimanche 29 mai, le commissaire Brunetti enquêtait à Venise ce qui donne l'occasion de visiter cette ville mythique et nous change de l'Angleterre de Barnaby.
Un pédiatre de renom est soupçonné d'avoir assassiné une jeune albanaise dont il a adopté l'enfant. En réalité, on a fait croire à la jeune femme, laquelle a accouché à Vérone, que son enfant était mort afin de le vendre à prix d'or à ce pédiatre et son épouse par le bais d'une agence privée. Or la jeune mère apprend d'une source mystérieuse que son enfant est vivant et qu'il est à Venise chez ce pédiatre. Elle na' qu'une idée : le récupérer mais on lui fait parvenir une énorme somme d'argent pour qu'elle renonce. Le commissaire dénoue l'intrigue révélant à la fois le drame des immigrés et le trafic de leurs bébés volés et vendus.

Que s'est-il vraiment passé ? Le père de la mère adoptive ne veut pas d'un enfant adopté, futur héritier dans la famille et a réussi à faire savoir à la véritable mère que son enfant était vivant à Venise. Par ailleurs ce notable très influent considère son gendre pédiatre comme un parfait imbécile. La véritable mère arrivant de Vérone, demande de l'aide à son cousin qui travaille à Venise et elle commence ses recherches. On lui fait parvenir cet argent dont elle ne veut pas.Quand le cousin voit le pactole dans le sac de sa cousine, il lui demande de renoncer à l'enfant. Il n'a jamais de toute sa vie été en présence d'une telle somme. Lui et sa cousine n'ont connu que la misère. Elle résiste et s'enfuit. Il la poursuit, la rejoint, la bat à mort et la jette dans l'eau ce qui est facile à Venise. Durant la course poursuite, elle a eu le temps, tout en courant d'appeler la police et de situer l'endroit où elle se trouvait et où l'on retrouvera le portable.

La mère adoptive, quant à elle, n'est pas en mal d'enfant car elle a déjà avorté à l'insu de son mari ( avec l'aide d'un pharmacien intégriste qui espère la ramener dans la voie de Dieu ), d'un enfant légitime dont elle ne voulait pas, car, enfant gâtée et fragilisée, elle avait peur de ne pas savoir s'en occuper. Constatant le mal d'enfant de son mari, elle a mis au point tout un stratagème pour adopter cet enfant et faire croire qu'il s'agit du sien.
Dans un ultime face à face avec le commissaire, ce dernier lui demande si de son univers doré, elle n'a jamais eu la moindre pensée pour ces miséreux qui affrontent les pires épreuves pour une vie meilleure et qui se trouvent tout à coup devant une somme d'argent qui les rend fous. Il lui demande d'avoir une pensée pour cette jeune Albanaise qui ne pensait qu'à retrouver son enfant et en est morte. La mère adoptive lui répond qu'elle aura la force de tout avouer à son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Commissaire Brunetti. Le cantique des innocents.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commissaire Brunetti.
» Ben Harper sans les innocents criminals!
» vends brunetti xlr evo2
» vends baffle brunetti dual cab 2x12
» Vds Brunetti MC2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: