Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Intouchables.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 26 Jan - 11:33

Y'a aussi des c* qui n'écrivent que pour se relire, quitte à écrire n'importe quoi Wink

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 27 Jan - 8:35

Hier après-midi je suis allée me faire couper les cheveux. Une jeune employée du salon a vu deux fois le film. Une autre jeune employée nous a dit qu'elle devait aller le voir le soir même. Alors on n'a pas trop raconté l'histoire.
Hier soir je suis allée à la répétition. Nous avons mis au point l'Agnus Dei, le Benedictus et révisé le kyrie de la Missa festiva de Peeters, compositeur belge à qui nous allons consacrer un concert en avril. Vous voyez j'ai été attentive... Tout de même à la fin de la répétition,il a bien fallu qu'on bavarde. Ma voisine de droite, institutrice en maternelle qui a aussi fait des études de kiné, m'a dit qu'elle avait vu le film deux fois et celle de gauche, ancienne employée d'un magasin de fromages et dont j'apprécie le timbre d'alto et l'humeur toujous sereine, a beaucoup aimé aussi.
Ce succès me rappelle celui de Trois hommes et un couffin il y a une vingtaine d'années. Ce film de Colline Serreau tourné sans grands moyens était resté à l'affiche bien plus longtemps que prévu. Peut-on comparer avec Intouchables ? Pourquoi pas ?
Les deux films reposent sur le confrontation de personnes différentes, la découverte de pas mal de choses, la remise en question de soi, l'adaptation et l'apprentissage, l'attachement, l'émotion, et beaucoup d'humour, un humour bienveillant qui fait voir la vie autrement et qui ouvre les yeux sur l'essentiel avec simplicité.
En fait, cela change de la violence, du sexe , des effets spéciaux et des décibels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acanthe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Age : 54
Localisation : Sud-Ouest de la France
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Intouchables.   Lun 30 Jan - 18:56

J'ai enfin vu Intouchables. Et comme souvent je constate qu'on fait tout un plat pour un film certes sympathique, mais bon, pas extraordinaire tout de même.
Le comique d'Intouchables repose sur un ressort souvent utilisé : la confrontation. De deux cultures, comme dans Les C'htis, par exemple. J'ai bien aimé Cluzet, je l'ai trouvé bon mais ce n'est pas un rôle particulièrement difficile, et cela ne mérite pas un César - c'est mon avis personnel. Omar Sy tient son rôle, et puis voilà. Je ne vais pas cracher dans la soupe, certains passages m'ont amusés, mais je me suis bien plus amusée avec Camping par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Lun 30 Jan - 20:30

Effectivement, la confrontation , comme dans La Grande vadrouille ou Trois hommes et un couffin et Camping bien sûr, est le ressort essentiel du film mais il ne faut pas oublier que dans chacun de ces films il y a le danger qui menace : la guerre pour le premier, la drogue pour le second,et l'orage dévastateur pour le troisième. Dans chaque film la menace est déjouée et la vie l'emporte. Ici,il ne faut pas oublier que le fait d'être tétraplégique et totalement dépendant n'a rien de drôle ( doux euphémisme) et on pourrait facilement tomber dans le mélo ce qui n'est pas le cas parce la mise en scène du handicap n'insiste pas lourdement sur la gravité du cas. C'est presque le contraire puisqu'à la fin, les deux personnages s'en amusent comme deux gamins.
La vie et le bon sens l'emportent, les masques tombent et c'est ça qui fait du bien. Les personnages qu'ils soient d'un bord ou de l'autre apprennent quelque chose et ils se remettent en question. Le marché de l'art reçoit un coup de patte mais Driss se prenant pour un artiste est rappelé à l'ordre avec humour.
Mon mari et moi avons pas mal d'amis handicapés plus ou moins dépendants, encaissant des souffrances et des humiliations qu'on n'imagine pas. Ils affrontent l' incompréhension, l'indifférence et même, aussi invraisemblable et odieux que cela puisse paraître, la jalousie. Rappelons-nous le tout début des Ch'tis. Malgré tout cela, ils aiment la vie, se battent, s'organisent dans les moindres détails du quotidien, savent rire, aimer en dépit des moments de cafard inévitables.( Quand mon ami Yves a dû être réopéré dans les années 85, placer les gosses dans la famille, interrompre son travail durant presque une année et demeurer immobile plusieurs mois tout en étant aveugle, l'épouse l'étant également, il a traversé de sales moments. Je pourrais donner d'autres exemples.)) Pas la peine de les prendre pour des héros non plus. Inutile d'en rajouter pour épater la galerie.
Il se trouve que nous avons vu le film au moment ou nous lisions " Préfet des autres" de jean- Christophe Parisot atteint, ainsi que ses sœurs, de myopathie et devenu au fil des ans tétraplégique. Son témoignage va plus loin que le film mais on retrouve la rage de vivre, la remise en question, l'ouverture à l'autre, la culture du cœur, de l'esprit et du bon sens.
Après avoir vu ce film et relu ce livre, on se dit que pouvoir s'étirer dans son lit le matin au réveil, se mettre debout, s'habiller tout seul,mettre un pied devant l'autre sans y penser, prendre une douche en chantant, se brosser les dents et j'en passe, constituent des atouts inestimables.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acanthe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Age : 54
Localisation : Sud-Ouest de la France
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mar 28 Fév - 19:32

Omar Sy César du meilleur acteur... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mar 28 Fév - 20:02

je ne connaissais pas cet acteur avant d'avoir vu ce film. Ma fille a davantage apprécié l'acteur jouant le tétraplégique, rôle de composition plus difficile qu'il n'y paraît Omar Sy étant presque lui-même. Forcément, elle a fait un peu de théâtre et ayant un père paraplégique qu'elle a observé dès son plus jeune âge, elle a un jugement pertinent. Elle a eu aussi l'occasion de rencontrer plusieurs compagnons d'infortune de mon mari et de poser des questions. Ils présentent selon les cas une paralysie flasque ou raide avec contractures douloureuses. Dans le film c'est une paralysie flasque pas si facile à imiter. Le fiston qui a fait aussi un peu de théâtre et nous a posé pas mal de questions sur son père quand il cherchait à s'identifier- non sans souffrance car il était particulièrement remuant - partage cet avis et il a vu le film plusieurs fois. La gaîté du film lui a fait le plus grand bien
Aux USA, un critique réputé a démoli le film en déclarant que le noir jouait le rôle de singe amuseur du blanc riche. Je ne suis pas d'accord avec ce jugement rédcteur. Ce film est l'histoire d'une rencontre entre deux personnes que tout sépare et qui vont l'une et l'autre voir les choses autrement. J'ai pensé au roman de Michel Tournier " Vendredi ou les limbes du Pacifique dont le titre même est une invitation à découvrir l'autre avec ses qualités et ses faiblesses et cet autre nous renvoie notre image avec nos qualités et nos faiblesses également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acanthe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Age : 54
Localisation : Sud-Ouest de la France
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mar 13 Mar - 20:43

Avec le recul, je ne comprends pas l'engouement des gens pour Intouchables. C'est un film - mais c'est mon avis tout à fait personnel - ne vaut pas tripette. Sur le sujet du handicap, il vaut bien mieux aller voir Hasta la Vista, qui vient de sortir en salles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mer 14 Mar - 18:09

Mais tu as raison Acanthe, le film n'entre pas dans les détails du handicap, à part quelques scènes au début. Pas d'explications détaillées sur la tétraplégie, pas d'apitoiement non plus mais quelques coups de patte sur l'hypocrisie bien élevée autant que sur les deux compères qui jouent la comédie aussi dans la course poursuite avec les policiers.
Pour ma part je considère le handicap comme l'élément déclencheur de la rencontre de deux classes sociales qui s'ignorent et se découvrent. Disons la rencontre du prince et du pauvre et je ne pense pas que le pauvre soit là pour distraire le prince comme l'a prétendu un critique américain.
Le service militaire obligatoire - c'est vrai qu'il y avait les sursitaires et les pistonnés- malgré toutes les critiques que l'on peut formuler, permettait un brassage social qui n'existe plus du tout. Ignorer l'autre, c'est dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acanthe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 205
Age : 54
Localisation : Sud-Ouest de la France
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mer 14 Mar - 19:28

Tu as raison, et je constate que les fossés (de classes, de générations, de milieux...) se creusent de plus en plus, avec une plus grande incompréhension et peur de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 67
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Mer 14 Mar - 19:30

le handicap n'est peut-être pas le thème de l'histoire, bien qu'il soit l'élément qui fait que ces deux personnages que tout oppose se rencontrent et se découvrent finalement complémentaires pour pouvoir avancer et se réaliser dans leur vie respective.

il y avait, c'est vrai, le service militaire obligatoire qui permettait le brassage social...

mais peut-on dire que le brassage social n'existe plus du tout..? et les écoles, alors...? je ne pense pas qu'il y ait des écoles pour telle classe sociale et des écoles pour telle autre ! les universités ne sont plus réservées aux seuls étudiants riches !

pfff...peut-être que je suis complètement à l'ouest par rapport à ce qui se dit ici...si c'est le cas, ben...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17238
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 7:41

Perso, j'ai toujours pas envi de le voir... comme ceux qui m'ont dit avoir beaucoup aimé et me le conseiller n'ont pas les mêmes goûts que moi, d'ailleurs ils n'aiment pas ce que j'aime, donc franchement, je vais éviter... peut-être à l'occasion, à la télé, mais je n'irais pas payer une place de cinéma.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 67
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 7:51

Je n'ai pas vu ce film, j'ai juste lu divers synopsis.

je n'irai pas le voir non plus, car finalement, je pense que comme pour "bienvenue chez les ch'ti", c'est le battage médiatique, tout ce qui a été mis en oeuvre pour le promouvoir qui fait qu'il est en passe de battre des records d'entrées !

j'ai vu "bienvenue chez les ch'ti" à la télé...ben, bon...voilà quoi ! à part une réplique intéressante ("quand on vient dans le nord on pleure deux fois, une fois en arrivant, une fois en partant"), cette histoire est banale. Je trouve même que les acteurs en font un peu beaucoup, surtout dans la scène du restaurant ! c'est toujours mon avis, hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 11:02

Oui, l'école devrait être un lieu de brassage social mais j'ai constaté que ce n'était pas vraiment le cas. Il existe des établissements réputés en bien ou en mal tant dans le public que dans le privé et les parents s'arrangent souvent pour inscrire leur (s) enfant(s) dans tel ou tel établissement favorablement réputé. Il y a ceux où il faut payer et où les résultats sont spectaculaires car les plaisantins même fortunés sont vite renvoyés. Il y a ceux du public proposant une option comme le latin, le grec, le russe ou le chinois. Il y a ceux proches du domicile "déclaré" des parents ce qui justifie le choix...
Quand j'étais documentaliste, j'ai connu quelques collègues usant de ces ficelles. J'ai exercé comme documentaliste et comme prof de lettres dans un lycée d'enseignement général et technique. J'ai entendu bien des remarques me laissant entendre que ce n'était pas un vrai lycée ou que ce n'était pas assez bien pour moi dont on parlait de temps à autre dans la presse à cause de mes expositions , échanges ou concours d'écriture pour défendre les couleurs de mon lycée où tout n'était pas toujours rose mais où on pouvait travailler sérieusement.
J'ai eu des élèves, de milieu favorisé dont les parents n'avaient pas usé de ces ficelles. Quelques collègues laissaient échapper parfois des remarques désobligeants à l'encontre de ces gamins trop bien élevés qui n'avaient pas choisi leur milieu social. A partir du moment où ces gamins travaillent et ne font de mal à personne, il n y aucune raison pour nourrir des préjugés à leur encontre; ce sont des élèves comme les autres puisqu'ils viennent au lycée pour étudier. Point barre.
Quand j'ai passé l'agrégation, j'ai pris pension dans un hôtel géré par un Français d'origine algérienne et de confession musulmane, père de 4 enfants.Il ma' dit que ses enfants étaient dans inscrits dans des établissements catholiques privés parce qu'il voulait que ses enfants reçoivent une bonne instruction.



Bon, on pourrait épiloguer. Il y a pas mal de bouquins, débats et reportages sur le sujet.


Dernière édition par Charpentier Hélène le Jeu 15 Mar - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17238
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 12:21

Etant une Ch'ti, je ne vais pas te contredire Yvececile pour Bienvenue chez les Ch'ti. Ils en font des tonnes !

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 14:39

Pour les universités, ce n'est plus ce que j'ai connu il y a 40 ans.
Quand ma fille a voulu se lancer dans une licence d'anglais, elle a été complètement désemparée par les conditions d'étude et la mentalité des étudiants plaisantins, noceurs et j'en passe. Elle a vite bifurqué vers un BTS Hôtellerie- restauration où le rythme de travail était beaucoup plus soutenu et l'encadrement à la fois convivial et soutenu. Elle avait postulé pour un établissement public de bonne réputation dans les Ardennes, et un privé catholique dans l'Aisne. Le public n'a jamais répondu. Le privé lui a demandé de se présenter pour un entretien et examiner son dossier de bac. Elle a été acceptée et est sortie major après une année de mise à niveau obligatoire et deux années de BTS. Nous avons dû assumer. Il n'a jamais été question de pratique religieuse. Les élèves n'étaient pas obligés d'aller à la messe. Vu l'emploi du temps, car certains soirs de travaux pratiques en restaurant, elle rentrait vers minuit,, elle préférait souffler le dimanche.
En fac, elle souffrait de douleurs d'estomac et on voyait bien que ça n'allait pas. Elle nous disait qu'elle ne savait pas où elle allait et que la mentalité des étudiants ne lui plaisait pas. En BTS, elle a retrouvé confiance en elle et elle a découvert aussi un certain brassage sinon social, tout au moins disciplinaires car les déçus venus d'autres secteurs se retrouvaient là à repartir dans une voie nouvelle.


Dernière édition par Charpentier Hélène le Ven 16 Mar - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 67
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Jeu 15 Mar - 19:28

Hélène, vous vivez en France, en Belgique ? Vos remarques et commentaires, sur les écoles, me semblent surréalistes, car ici en Suisse, nous ne rencontrons pas ce genre de discrimination, au sein de l'école publique. je sais de quoi je parle, je suis remplaçante enseignante pour le primaire, sur appels. Dans nos écoles, nous accueillons des enfants venant de tous les milieux sociaux et nulle différence ne se fait sentir, entre les riches, les moins riches, les plus pauvres. . Il existe bien entendu, en Suisse, des établissements privés, de toutes catégories. Certains, à but philanthropique, demandent des écolages au prorata des revenus des parents, et les élèves qui fréquentent ces établissements viennent de n'importe quel milieu. D'autres n'accueillent que des enfants de riches, et de ce fait, enferment encore plus les élèves dans leur "richitude", si j'ose dire ! (tiens, je viens d'inventer un mot ! j'espère qu'un jour il sera dans le dictionnaire ! Very Happy ). Dans ces établissements, inutile de dire qu'il n'y aura même pas le fils ou la fille du concierge de l'école...C'est leur problème, pas celui du citoyen lambda, et c'est tant mieux comme ça !

Les universités, ici, accueillent de tout ! les Hautes Ecoles Spécialisées aussi ! je vous assure qu'il y a un sacré brassage des classes, des nationalités et cela ne semble pas poser problème !

Il y a 40 ans, les universités faisait encore une autre différence que celle des classes...celle des sexes, même si les filles se mettaient de plus en plus à faire de longues études.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17238
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 7:59

Hélène vit en Champagne, en France.
Je suis d'accord avec elle, tout part en vrille ici, et le système scolaire en premier malheureusement. De réforme en réforme, ça devient de plus en plus triste.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 67
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 8:19

Ca fait froid dans le dos, effectivement...

Qui va remettre tout ça en ordre..? Hollande ? Marine Le Pen...j'ose pas rire.

Même pas envie de plaisanter sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 8:57

Je vis en France et je ne fais que relater des faits sans pour autant noircir à outrance et généraliser car il existe des enseignants convaincus de leur véritable mission en dépit des discours et des réformes dont on les étourdit et qui noient l'essentiel dans un flot de paroles qu'il convient de relire plusieurs fois pour être en mesure de les résumer en quelques lignes.
Néanmoins, de nombreux ouvrages dénoncent depuis plusieurs années la sournoise dégradation de notre système éducatif qui n'est plus l'ascenseur social qu'il a été et dont j'ai profité. Les auteurs de ces ouvrages sont enseignants, journalistes, universitaires et il y a même eu l'académicienne Jacqueline de Romilly pour dénoncer la baisse des exigences pour ce qui concerne l'enseignement rigoureux de la langue et de la littérature considérées comme des valeurs bourgeoises. Elle défendait en particulier un enseignement exigeant de notre langue pour que les jeunes de tous les milieux sociaux puissent s'exprimer. La langue structure la pensée. Si on n'a pas les mots disait-elle, il ne reste que les poings. Elle a essuyé des propos fort désobligeants alors que ce fut un excellent professeur et une grande dame.
Il est évident qu'il faut adapter les contenus d'enseignement à l'évolution de la société et aux changements apportés par les découvertes scientifiques et techniques. Je suis bien contente de profiter d'internet mais je conserve mes dictionnaires et mes ouvrages spécialisés.
Est-ce une raison pour dénigrer ce qui a fait ses preuves au point d'enseigner la grammaire, jugée indigeste, sous forme de petites remarques,ne plus faire de dictées jugées traumatisantes, négliger la chronologie historique, interdire officiellement le raisonnement très simple de la règle de trois pour ne citer que ces exemples ? Est-ce une raison pour se moquer de nos parents et grands-parents soucieux de réfléchir à une règle d'accord et se souvenant des récitations de leur enfance ?
Quand elle était en quatrième, notre fille a reçu sa correspondante allemande dont le nom de famille était LAMBERT. Je me suis interrogée sur ce nom de consonance française et j'ai évoqué, sans m'étendre, la révocation de l'édit de Nantes et la fuite des fidèles, nobles ou non, à l'Ancien régime pendant la Révolution. En pleine crise d'opposition, la gamine me rappela à l'ordre en affirmant qu'il ne fallait pas aborder ces sujets. Stupéfaite, je lui répondis qu'il n' y avait rien de mal à observer et à se poser des questions. Elle me répondit " ça, c'est bon pour les bosseurs qu'il faut laisser dans leur coin." Je lui ai alors demandé si elle allait au collège pour s'amuser et passer le temps. En fait c'était le mot d'ordre d'un clan de la classe. Ne pas travailler, ne pas apprendre ses leçons, bâcler les devoirs. Se cultiver,n'était pas, n'était plus dans l'air du temps. Heureusement, le prof principal est intervenu énergiquement. Le directeur du collège a été très clair en déclarant que l'effort n'était peut-être plus à la mode en dehors du collège, mais qu'on venait au collège pour écouter, apprendre, s'instruire et réfléchir.
C'était l'époque où certaines directives nous invitaient à tolérer les bavardages et le bruit de fond tant en cours qu'au CDI. Ben, oui, on n'a pas idée d'être attentif pour s'instruire et réfléchir. C'est ringard.
Pour ma part, j'ai jugé ces directives très inquiétantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 13:04

Sinon, France ou Belgique, faut pas se tracasser, c'est chou vert et vert chou Twisted Evil

À force de réformes toutes plus stupides et permissives les unes que les autres, le travail des enseignements est devenu non seulement pénible mais dangereux. Le nombre d'enseignants agressés ne cesse d'augmenter. Je ne suis pas pour le retour aux coups de règles sur les doigts et le seul "prof" qui a osé lever, très légèrement, la main sur moi a du s'en souvenir longtemps, mais le respect envers l'aîné et le maître est indispensable.

Je ne parle même pas des résultats, on ne voit que trop clairement le résultat des théories sur la nécessité de préserver les élèves du stress des interrogations et des cotations

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5449
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 14:54

Tout est dit. Des agriculteurs se suicident. Des profs se suicident. Des élèves en soins infirmiers se suicident aussi. Les premiers nourrissent notre corps les seconds notre esprit et les autres apaisent nos souffrances. Tous, convaincus de leur mission, nous aident à vivre alors qu'ils n'en peuvent plus eux-mêmes de vivre. Ils sont méprisés, bafoués, piétinés au sens propre comme au figuré. Souvenons-nous de cette institutrice d'une école primaire de châlons en champagne, jetée à terre et recevant des coups de pied sur la tête devant ses élèves et ses collègues. il y a quelques années. Ne devrions -nous pas plutôt les respecter plutôt que de voir de tels faits se multiplier ?
Que penser d'un tel renversement des valeurs quand la haine de la culture et le culte de la force brute l'emportent sur le respect de la personne et du simple bon sens ?
Platon, que je connais imparfaitement- ma culture philosophique est rudimentaire- a expliqué , il y a bien longtemps, que le non respect des parents et des maîtres et la flatterie envers les élèves conduisait à la tyrannie. J'ai trouvé un extrait de La République que j'ai placé à la rubrique bibliothèque.


Dernière édition par Charpentier Hélène le Ven 16 Mar - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonax

avatar

Nombre de messages : 3467
Age : 47
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 15:49

Et concernant le contenu des cours, il y a un Marianne qui est paru il y a quelques semaines et qui parlait de ce qu'on ne peut pas enseigner. La déportation des juifs, tout le monde sait que c'est devenu tabou dans les classes à majorité musulmane mais il n'y a pas que ça, même en biologie, on ne peut pas tout faire.

Une enseignante expliquait que les élèves musulmans refusaient d'ouvrir un coeur de cochon car c'est un animal pas bien. Du coup l'enseignante allait voir l'imam du coin qui lui donnait sa caution en venant expliquer aux élèves que c'est vrai, c'est un animal pas bien, il ne faut pas le manger mais qu'on peut disséquer les organes, pas d'incompatibilité avec l'islam.

Je suppose qu'il faut remercier l'imam du coin.

La direction de l'école était bien sûr au courant mais laissait faire, le mot d'ordre c'est pas de vagues, ce que je traduis par " écrasons, laissons-nous bouffer ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 18:25

Ho, faut pas se tracasser pour les islamistes, y sont pas envahissants.

Il y a ± 25 ans, c'est donc très récent, ma fille était en 3ème année primaire dans une école catholique (la communale où j'habitais à l'époque non merci).
Un jour le directeur de l'école a réuni les parents d'élèves pour leur demander leur avis suite à la visite d'un imam du coin qui était venu exiger que les filles soient séparées des garçons, sinon en permanence, au stric minumum au cour de gym
Je ne vous dis pas comment cette proposition a été reçue.

Cela dit, je suis bien conscient que c'était le cas chez nous au 19ème et même encore dans les campagnes début 20ème, mais quand même. On s'est afranchi des stupidités catholiques, ce n'est pas pour recommencer 150 ans en arrière avec les islamistes.

ps : c'est à dessein que j'utilise le mots "islamistes" ert non "musulmans" dont une bonne partie sont très tolérants.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 67
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 18:54

non, cela n'était pas seulement au 19ème, ou au début 20ème...
moi, j'ai quitté l'école primaire en juillet 1961; l'école n'était pas mixte, on en mélangeait pas les filles et les garçons ! d'ailleurs, je ne connais pas les garçons de ma classe 1949, car je ne suis jamais allée à l'école avec eux ! et pourtant, ma commune n'était pas très grande, mais nous ne nous côtoyions presque jamais, même pas au catéchisme ! nous les apercevions le dimanche, à la messe, et avec mes copines, nous les regardions, aîe aîe aîe !

quand je suis allée au collège, juste après, houlala...c'était mixte! mais ce que j'ai remarqué, c'est qu'il n'y avait pas beaucoup de garçons de ma commune ! mes condisciples venaient de villages ou communes alentours, surtout! ! je ne vous dis pas à quel point cela m'a perturbée ! mais bon, je m'en suis très vite remise ! lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 21:59

ha ouai ? c'est vrai que les Suisses sont pas en avance hein ? Laughing

c'est vrai que j'étais en internat pour mes 3 dernières primaires et ce n'était (hélàs) pas mixte non plus
comme toi, le passage en secondaire a été un choc

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intouchables.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intouchables.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Style non apprécié mais qu'on ne cesse pas de vous bassiner
» [Vidéo TV] 100% Lagerfeld 25.11.2011 sur RTL : Bill parle de Karl Lagerfeld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: