Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Intouchables.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Ven 16 Mar - 22:33

heu..je vis à Genève, Monsieur, depuis longtemps, mais je suis native de la Haute-Savoie, comme la Dame à Cabrel !!! chui été à l'école en France !

Je suis donc française, avec un accent genevois pour ma famille et un accent français pour mes voisins de palier ! vouais vouais, comme on dit par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5611
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 8:14

L'école primaire rurale de mon village était une classe unique mixte puis ce fut une école géminée c'est à dire une classe pour les petits de 5 à 8 ans - fin du CE1- et une classe pour les grands du CE2 jusqu'au certificat d'études primaires que l'on passait à 14 ans. Quand le passage en 6° fut systématique à l'issue du CM2 ( et non plus en fonction des aptitudes et résultats) l'école a vu ses effectifs se réduire et est redevenue une classe unique avant de fermer en 2007.
Bref en primaire, j'ai connu la mixité, au collège rural aussi et il a fallu que j'arrive interne en seconde pour découvrir la séparation des sexes. Néanmoins nous avions une famille. Ainsi, une fille reçue huitième au concours d'entrée à l'École normale d'institutrices avait pour mari celui qui avait été reçu huitième chez les garçons. Elle avait pour mère celle qui avait été reçue huitième l'année précédente, et pour grand-mère celle qui avait été reçue deux ans plus tôt. Il y avait des cours de langues communs et quelques activités communes comme le ciné-club et la chorale. deux terminales étaient mixtes : la philo et la classe de mathématiques élémentaires. Les garçons venaient dans les locaux de l'École normale de filles et les filles allaient dans ceux de l'École normale de garçons. Pas question de se tenir par la main ou de se faire le moindre bisou dans les couloirs ou dans la rue et encore moins sur les bancs publics chers à Brassens.
Le vent du printemps 1968 a soulevé les chemises, les jupons et la pudeur. Il est fou le vent du printemps. Quand j'ai été affectée dans un lycée de province à la rentrée 1974, j'ai surpris à plusieurs reprises dans les couloirs et les escaliers des étreintes d'une vitalité à la limite de la décence.

Le Vent La Jeunesse Les Troubadours - YouTube
► 2:37► 2:37

www.youtube.com/watch?v=gTYUvGIyO9029 juin 2010 - 3 mn - Ajouté par riquet1949
Il est fou le vent du printemps Il est pareil à la jeunesse Il fait la pluie ou le beau temps Sème l'amour ou la ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 8:34

En lisant ce qui précède, je me rends compte que toutes les communes de France ne fonctionnaient pas au même rythme, au niveau de l'instruction publique, qui était pourtant déjà une institution d'Etat...

Comme je l'ai déjà écrit, dans ma commune les filles et les garçons étaient séparés dès le CP et jusqu'au CM2 et ce n'est effectivement qu'à partir de l'année où le passage en 6ème fut obligatoire pour tous que la mixité s'installa, en primaire aussi...

Donc, avant, chaque commune, je constate, menait sa barque comme elle le voulait...

je dis donc merde au maire de l'époque, même s'il était le papa d'une de mes copines de primaire. Dire qu'il y a maintenant une rue qui porte son nom, à Lyon...Je n'ai jamais vu cette rue, j'espère que ce n'est qu'une petite impasse, semée de cailloux, qui débouche sur une cabane en bois, avec du papier journal pendu à un clou !

Nan, je rigole ! Monsieur le maire de ma commune était gentil, il soulevait son chapeau pour nous saluer, quand nous le croisions, sur le chemin de l'école ! Very Happy

Hélène, quand vous surpreniez ces étreintes pleines de vitalité, propres à la jeunesse, j'espère que vous ne punissiez pas les "coupables"...Ils devaient faire vite, vous comprenez... lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 8:47

mais suis-je bête...vous étiez encore étudiante, à cette époque, vous n'étiez pas encore prof !!! Mon dieu, tout se bouscule dans ma tête !

je comprends que vous ayez été choquée par ces étreintes ! le modèle n'était pas des meilleurs ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 12:48

yvececile a écrit:
heu..je vis à Genève, Monsieur, depuis longtemps, mais je suis native de la Haute-Savoie, comme la Dame à Cabrel !!! chui été à l'école en France !

Je suis donc française, avec un accent genevois pour ma famille et un accent français pour mes voisins de palier ! vouais vouais, comme on dit par ici !
ha ok
encore une évadée fiscale Rolling Eyes
j'en jaunis à l'idée Razz

lol!

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 13:02

tsss non, je ne suis pas la soeur cachée de Johnny...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5611
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 20:56

Voici mon CV pour yvececile . Je suis née en 1946, quatrième enfant d'une famille qui en compte 6. J'ai eu la chance de bénéficier de deux instituteurs passionnés par leur métier et adeptes de la pédagogie active selon Célestin Freinet qu'ils ne suivaient pas à la lettre mais, en ayant compris l'esprit, qu'ils adaptaient à leur classe. J'aurais pu entrer en sixième à 11 ans mais il aurait fallu que je sois interne sur Epernay ce qui n'était pas envisageable pour deux raisons : le coût financier et la rupture du cordon ombilical avec ma famille.

Un ministre ayant mis sur pied la création d'un établissement d'enseignement secondaire par canton en milieu rural, je suis entrée en sixième à l'âge de 12 ans dans un Cours complémentaire qui devint ensuite un collège. Comme j'étais régulièrement inscrite au tableau d'honneur et que je me distinguais surtout en français ,on me proposa ainsi qu'à quelques autres élèves issues de milieu modeste, de préparer le concours d'entrée à l'École normale d'institutrices du département où les études et la pension étaient entièrement gratuites en échange d'un engagement de 10 ans au service de l'Éducation nationale Après la troisième, nous avons préparé ce concours de façon intensive en français, maths et musique. Le collège devait faire ses preuves et nous avons fait honneur à nos professeurs puisque nous fûmes reçues à des places honorables : 2, 3, 10, 23 et 47 alors qu'au départ nous étions 150. Pour ma part, malgré une grave intervention chirurgicale et une absence de 3 mois, j'avais réussi à être reçue à la dixième place. L'épreuve m'avait rendue combative et surtout j'avais découvert que l'on m'aimait que ce soit à la maison, au collège et au village. Je n'ai pas oublié.

A l'École normale, qui dégageait ma famille de tout souci matériel, j'ai apprécié le confort des locaux dont nous assurions l'entretien chaque matin avant d'aller en cours, l'amitié, le sens de l'exemplarité culturelle et morale dans notre future métier et surtout le chant choral. En année de formation professionnelle après le bac, nous avions des stages, des cours de législation, de psychologie de l'enfant et d'histoire de la pédagogie, discipline qui me passionne encore.

J'ai enseigné un an en classe unique avec le secrétariat de mairie et le ménage de la classe. Mon professeur de français du collège, m'a guidée pour reprendre des études de lettres. J'ai économisé et j'ai pris un congé sans traitement pour études d'un durée de 4 ans, complétant ma bourse par des cours particuliers ici ou là. J'étais logée chez une vieille dame à qui je rendais de menus services et je ne pensais qu'à une chose : réussir mes études pour construire ma vie avec celui qui estimait que l'attente imposée permettait de réfléchir avant de se marier.

A l'issue de mes études, en 1972, âgée de 26 ans, j'ai épousé celui qui est toujours mon mari, de presque 7 ans mon aîné. J'ai été réintégrée comme documentaliste dans un centre de formation de professeurs de collège durant 2 ans puis j'ai été nommée documentaliste dans un lycée d'enseignement général et technique beaucoup plus proche de la maison de plain-pied aménagée pour mon mari. C'est dans ce lycée que j'ai découvert en 1974 que le vent de 1968 avait modifié les comportements amoureux des adolescents. Il appartenait au conseiller d'éducation, au censeur et parfois au proviseur de les inviter à un peu plus de retenue" même si c'est bien beau et bien gentil de s'aimer " comme il leur disait quand il les surprenait dans un coin.
Je suis restée 15 ans documentaliste dans ce lycée mais j'avais toujours eu envie d'enseigner les lettres. J'ai donc passé le concours nécessaire et je suis devenue prof de lettres de 1989 à 2000 dans ce même lycée ce qui a surpris bon nombre de personnes, collègues et inspecteurs, car d'habitude on est d'abord prof puis documentaliste. Ils étaient surpris de me voir à l'aise devant une classe. En fait, ils ignoraient que mon année de formation professionnelle à l'École normale constituait un acquis dont eux-mêmes n'avaient pas bénéficié.
En 2000, âgée de 54 ans, j'ai décidé de partir. Mon mari et moi avions été éprouvés par la démence de mon beau-père. Nos enfants s'envolaient du nid et nous voulions souffler un peu.Comme nous avions toujours eu un train de vie modeste loin des pièges du paraître et de la consommation, nous n'avons pas regretté et nous ne manquons pas d'activités constructives ni de contacts.

Sur ces bonnes paroles, bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Sam 17 Mar - 21:58

Hélène, vous êtes une personne extraordinaire ! je lis toujours avec beaucoup d'attention et de plaisir les messages que vous postez ici, car ils sont source d'enseignements. Votre style d'écriture, (que je vous envie, étant moi même amoureuse de la langue française mais n'ayant pas la culture qui vous caractérise), m'époustoufle par la passion que vous mettez à raconter, citer, décortiquer, afin que nous puissions nous imprégner de votre savoir. De plus, vos anecdotes sont parfois si irrésistibles, si amusantes que je ne peux m'empêcher de sauter sur l'occasion pour laisser libre cours à ma nature taquine ! (je dois dire que cela ne m'a pas toujours servie...j'étais réputée, à l'école, pour être le clown de service, toujours prêt à combiner un truc pour faire rigoler la classe ! cela m'a donc valu quelques remarques, mais finalement jamais empêché d'être une bonne élève !).

Soyez assurée de tout le respect et la considération que je porte face au parcours qui est le vôtre. Je constate que votre vie n'a pas toujours été simple mais vous en parlez avec beaucoup de tendresse, ce qui honore la famille dans laquelle vous avez grandi, les parents que vous avez eus, l'homme de votre vie ainsi que vos enfants et petits-enfants. Ils ont tous la chance de vous avoir eue, de vous avoir encore.

Ne m'en veuillez pas si parfois je plaisante ! je ne me moque pas, je vous assure ! Mais personnellement, j'ai besoin de ces moments de détente dans le sérieux de la vie que je mène moi aussi...

je vous souhaite une bonne nuit, si vous ne dormez pas encore ! et vous dis à une prochaine fois, en ce lieu où il fat bon venir échanger, lire, apprendre, mais aussi rire et jouer !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 16:15

Je me joins cet hommage mérité rendu à Hélène car j'ai moi aussi beaucoup de plaisir à la lire et encore plus à partager des valeurs qui nous sont communes.

J'ajoute que j'ai un égal plaisir à te lire yvececile Wink
Bah ouai, les autres aussi évidemment Smile

yvececile a écrit:
Ne m'en veuillez pas si parfois je plaisante ! je ne me moque pas, je vous assure ! Mais personnellement, j'ai besoin de ces moments de détente dans le sérieux de la vie que je mène moi aussi...
Tracasse-toi pas, ça fait un moment que je rode leurs nerfs Laughing

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 16:24

je ne me tracasse pas, je voulais juste rassurer Hélène !


et oui, j'ai bien constaté que vous êtes un sacré rigolo, vous ! clown
un râleur clown !

mais merci du gentil compliment ! ça me touche ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonax

avatar

Nombre de messages : 3467
Age : 47
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 16:41

Ouh là, le genre de propos qui ne va pas laisser Guardian indifférent ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 16:54

s'il continue à râler, il va avoir la tête au carré, comme ça rrrgngn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 17:04

yvececile a écrit:
un râleur clown !
Et pan ! Dans le mille cheers

On peut difficilement trouver mieux, reste à savoir la part du râleur et celle du clown Razz

Par contre, si tu tiens tes promesses, va falloir que j'me trouve un autre chapeau :guardian:

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 17:10

un :guardian: avec deux trous, pour y passer les oreilles !

non non pas comme celles-ci cat

plus longues, un peu grises, vous savez...(y a pas de petits dessins, zut... Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17363
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 17:37

Pinaise, qu'elles sont vieilles ces images là Shocked

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 17:45

oui ! faudrait voir les changer !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5611
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 18:28

N'en jetez plus, la cour est pleine comme chantait ma mère, Orpheline à 15 ans, elle a épousé deux ans et demi plus tard, un modeste paysan, très instruit et qui aurait pu exercer une profession plus lucrative de 21 ans son aîné. Elle a élevé 6 enfants en vivant en autarcie et pour une Parisienne elle a su remarquablement d'adapter à la campagne. Elle chantait tout le temps
La mère de mon ami d'enfance aveugle, Yves, a eu une vie parsemée d'obstacles et de malheurs. Elle chantait aussi. Mon premier instituteur avait été déporté. Le second avait souffert de la tuberculose des os et avait conservé des séquelles visibles.
Quand j'ai dépouillé les délibérations du XX° siècle du village où je suis née et que j'ai pris conscience de tout ce qu'ils avaient enduré ( phylloxéra détruisant le vignoble, tuberculose, bombardements de 1918, désengagement de l'État réduisant les dommages de guerre, aidant des régions non sinistrées , voulant interdire les loteries qui permettaient de reconstruire la commune ou prenant la décision d'exploiter une carrière de grès dans le vignes greffées et replantées pour repaver les villes sans daigner consulter les intéressés ) je me dis que tous ces gens sont dignes d'admiration et je me sens bien peu de chose.
Mon père évoquait souvent la grandeur des humbles qui ont leur dignité. Il lisait et relisait Victor Hugo. Je suis certaine qu'il aurait aimé un livre consacré à la catastrophe de Fourvière ayant pour titre Mine d'enfer de Jean-Claude Poitou et dont j'ai parlé à la rubrique bibliothèque. J'admire les gens qui sont eux-mêmes, courageux, spontanés, francs et généreux, ce qu'ils sont et non pas ce qu'ils possèdent et l'affichent . Alors ici je me sens bien. Merci MA pour ce p'tit coin tranquil'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Dim 18 Mar - 20:44

C'est drôle, Hélène, car mon père, ouvrier ayant très peu fréquenté l'école (jusqu'à 13 ans), natif du haut Jura Français, donc homme rude mais si doux aussi, avait 21 ans de plus que ma mère, qui l'a connu à 17 ans et demi !!! >Il allait en avoir 39, était beau comme un Dieu, père de 3 enfants à peine plus jeunes que ma mère...Il était lui aussi instruit, en autodidacte, poète à ses heures et très bricoleur !!! Il aimait aussi Victor Hugo, et quand j'ai appris la Retraite de Russie,au CM2, il me la faisait réciter, critiquait le ton que je mettais et qui ne correspondait pas au sens dramatique du texte ! en réalité, il se régalait de ce texte !

Ensemble ils ont eu 10 enfants et je suis le cinquième. Nous n'avons pas tous eu le même parcours scolaire, car comme je l'avais déjà dit, je suis la première de la fratrie à être allée dans le cycle secondaire, alors qu'à l'époque, l'obligation d'entrer en 6ème n'avait pas encore été promulguée.

cependant, mon enfance, même si elle n'a pas été malheureuse, n'a pas toujours été gaie, car nous manquions de presque tout, mon père étant seul salarié. Faire bouillir la marmite n'était pas toujours facile...mais ils sont parvenu à nous faire grandir ! Ma mère était impatiente et colérique ! je la comprends maintenant, et fort bien...elle a eu ses dix enfants en 15 ans et demi...

C'était cela, la vie, pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17363
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Intouchables.   Lun 19 Mar - 6:33

Eh beh, les réunions de famille de ton côté, c'est comme pour chez mon mari quand ses parents réunissent leurs frères et soeurs, en plus de leurs enfants, il faut une grande salle !
D'un côté ils étaient 5, de l'autre 8, et mon mari à 3 frères et 3 soeurs.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
yvececile



Féminin
Nombre de messages : 200
Age : 68
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Intouchables.   Lun 19 Mar - 7:00

En effet ! nous n'avons pas l'occasion de tous nous réunir très souvent, la distance entre les uns, les autres en étant une des causes principales. C'est dommage, mais lorsque nous parvenons quand même à le faire c'est toujours quelque chose de mémorable !

Je ne voudrais pas oublier de dire que de nous 10 sont nés 27 enfants petits-enfants, qui a leur tout, pour plusieurs, ont fait 18 arrières petits-enfants ! un 19 arrivera en juillet, j'en serai la grand mère comblée, puisqu'il s'agit du 2ème enfant que ma fille aura ! Quelques arrières petits-enfants sont même déjà en âge d'être parents !

Une famille immense, si on inclut les conjoints et conjointes de tout le monde !

Et oui, il faut louer des salles pour nous réunir, ou le faire dans le jardin de l'un ou de l'autre, ce qui devient problématique si le temps n'est pas vraiment beau !

Vous dire que nous nous entendons tous très bien serait exagérer, mais lorsque nous nous rencontrons, c'est toujours avec plaisir et amusement, pour tout le monde !

Mes parents sont tout les deux décédés maintenant, ma maman il y a peu de temps. Elle allait avoir 89 ans. Mon père, lui, en aurait eu 110 cette année...ils me manquent et il ne se passe un jour sans que je ne pense à l'un ou à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5611
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Intouchables.   Lun 19 Mar - 8:40

Mon père a traversé le siècle : 1895-1995, siècle marqué par une quantité de changements.
Finalement, ce que je cherche dans les archives municipales ou départementales et même certains témoignages, ce sont tous les événements et toutes les circonstances pouvant expliquer son attitude, ses choix, ses coups de colère. Mes neveux et nièces- en particulier les conjoints - ont tendance à schématiser : Pépère était dur et mémère gentille et soumise. Je leur précise qu'ils n'ont pas connu mes parents comme je les ai connus. Atteint de la cataracte, mon père est devenu aveugle et aigri. Il aurait pu être soigné et opéré mais il venait d'une époque où on avait recours aux soins médicaux et hospitaliers en cas d'absolue nécessité. Opéré d'une hernie inguinale à l'âge de 86 ans, il a fait le cirque au CHU de Reims parce qu'il ne supportait pas d'être ailleurs que dans sa maison. Le chirurgien avait été frappé par sa " remarquable vitalité."
Ma mère m'a toujours dit qu'il était gai quand ils se sont mariés en 1934. C'est vraisemblable car mon père citait volontiers des passages drôles rencontrés dans ses lectures comme" le pet guilleret du clerc de notaire et celui grave et sonore de l'Auvergnat"... J'ai vu mes parents danser la polka et je les ai entendus chanter l'un et l'autre aux repas de noces. Jamais mon père ne nous a frappés. Jamais je ne l'ai vu maltraiter un animal. Les rappels à l'ordre aux enfants se limitaient à " Veux-tu que je t'aide ?" ou " Et si tout le monde en faisait autant ?" sur un ton que nous comprenions tout de suite. Ma mère était capable de donner une calotte précédée d'avertissements un peu comme ces mères lionnes mordillant les petits qui dépassent les limites.
Ma mère a toujours déployé des trésors d'ingéniosité et de ruse pour parvenir à ses fins et elle était capable de clouer le bec à mon père qui n'aimait pas les gens de la ville surtout quand ceux-ci lui faisaient comprendre qu'il n'était qu'un paysan inculte. Il s'arrangeait bien vite pour évoquer des faits historiques, des écrivains ou des règles d'arithmétique pour leur clouer le bec. Mais il lui arrivait aussi d'être remis en place par son épouse pas si soumise que cela. Si mon père se lançait dans son credo favori :" les gens de la campagne s'adaptent à la ville mais ceux de la ville ne savent rien faire à la campagne;", elle le laissait dire en nous lançant des regards malicieux. Quand il avait terminé, elle lui demandait alors très calmement pourquoi il avait épousé une Parisienne. Il répondait en marmonnant entre ses dents une onomatopée incompréhensible et changeait de conversation. C'était très drôle et nous nous retenions de rire.

Hier j'ai pensé à ma mère car nous avons répété toute la journée, le matin en salle de répétition et l'après-midi à l'église avec l'organiste. Notre concert consacré à Flor Peeters aura lieu le samedi 21 et dimanche 22 avril, jour de l'élection présidentielle. Quand je reprends mes recherches sur l'histoire de mon village je suis un peu avec mon père et mes ancêtres. Je viens de retrouver l'acte officiel du 24 décembre 1792 par lequel le maire se fait remettre les registres paroissiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intouchables.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intouchables.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Style non apprécié mais qu'on ne cesse pas de vous bassiner
» [Vidéo TV] 100% Lagerfeld 25.11.2011 sur RTL : Bill parle de Karl Lagerfeld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: