Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Christian Grenier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17429
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Christian Grenier   Mar 24 Juil - 17:54

Extrais de Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres, de Christian Grenier.

<"Je suis sourde et muette."
J'ajoutai :
"Et je ne peux vous répondre qu'au moyen de cet ordinateur. Ou de mon carnet".

<"Vous voyez toutes ces librairies, Allis ? Me demanda-t-elle. Toutes ces bibliothèques, ces bouquinistes, ces ateliers de reliure, d'écriture ou de calligraphiqe ? Et bien ils vont tous disparaître. Oui : les livres vont mourir. Allis. Tous les livres."
Bien qu'elle eût soigneusement articulé, je doutais avoir compris. Elle guettait ma réaction – comme si j'avais pu déjà soupçonner cette prochaine catastrophe. Mais je ne pouvais afficher aucune expression incrédule. Je griffonnai sur mon calepin :
"Que dites-vous ? Je ne comprends pas. C'est impossible !"
Bob, à l'avant de la voiture, se retourna pour s'emparer de mon crayon ; il attendit un bref assentiment d'Emma pour noter à son tour :
"Un virus a fait son apparition. Il détruit les textes. Il se propage dans le monde entier, et rien ne semble pouvoir l'arrêter."

<"Ne soyez pas étonnée si vous êtes prise d'un vertige. Ni si vous vous sentez partir ailleurs.
Ailleurs ? Notai-je sur mon calepin.
- Oui. Vous allez effectuer ce que nous appelons désormais une Lecture Interactive Virtuelle. Avez-vous déjà utilisé un casque de réalité virtuelle, Allis ?
Je fis non de la tête. Je connaissais l'existence de ces technologies en usage chez les zappeurs. Un Lettré n'aurait jamais eu l'idée ni l'envi de les expérimenter. Et j'étais étonnée qu'Emma semble familière du virtuel.
"Vous allez avoir une surprise, Allis. Peut-être agréable, au début.
- Qui sait, Emma ? Et si ce texte restait intact ? Demanda Rob.
- Non, Rob. Vous savez bien que tous les livres de la TGB sont contaminés. Allez-y, Allis. Lisez."
....
Lorsque Valérie Morris arriva au domaine de Bois-Joli, elle fut aussitôt éblouie par les grands arbres centenaires de l'allée qui menait à la somptueuse demeure. Sur le seuil, une domestiques l'attendait. En la voyant approcher, elle lui adressa un sourir radieux, et s'inclina en murmurant :
"Mademoiselle Harret ? Comme ke suis fière d'être la première à accueillir la fiancée de monsieur !
Oh, non ! S'empressa de rectifier Valérie. Je suis seulement l'infirmière qui a été engagée pour..."
A cet instant de ma lecture, je sentis ma vue se brouiller : tout ce qui m'entourait bascula dans un vide coloré.
Il me fallut quelques secondes pour reprendre pied – et pour comprendre...
Comprendre que je ne me trouvais plus dans les sous-sols de la TGB mais sur le seuil d'une maison inconnue ! Face à moi, je reconnus le parc, les arbres... et l'héroïne du roman que je venais de commencer. Oui : je reconnus même la domestiques qui pourtant ne figurait pas sur la couverture ! Mais elle était telle que je l'avais imaginée..
....
Elle avait à peine achevé sa phrase que le monde bascula à nouveau. Mes oreilles bourdonnèrent, se bouchèrent ; et la clarté du jour fit place à une pénombre où je devinai peu à peu, face à moi, les livres de la TGB.
J'étais toujours assise, l'ouvrage entre les mains.
"Vous n'avez pas bougé, dit soudain Emma. Vous avez seulement tourné quelques pages, sans vous en appercevoir."
Je voulus lui répondre en jetant une exclamation.
"Que dites-vous ? Demanda Emmma.
Rob me tendit mon carnet de conversation ; j'y griffonnai :
"C'est fabuleux !
C'est magique, en effet, me dit Rob dans un sourire.
C'est diabolique, répliqua Emma sur un ton que je devinai très sec.
Elle me désigna le livre que je tenais encore et m'ordonna :
"Regardez-le bien, à présent."
La couverture était intacte. Le titre y figurait toujours, avec le nom de son auteur. Mais la première page était blanche. La seconde aussi...
Fébrilement, je feuilletai l'ouvrage. Du texte, il ne subsistait plus rien.>


Allis est sourde et muette. Pour communiquer avec le monde extérieur, elle utilise un carnet et un crayon ou un ordinateur.
Le monde est dirigé par les Lettrés pour qui toute image (télévison, cinéma) et l'informatique est une abomination qu'il faut absolument détruire.
Les Zappeurs sont des amateurs d'images et d'informatique interdits, ils sont devenus des hors-la-loi qui pour se venger ont lancé un virus qui détruit les textes des romans au fur et à mesure qu'ils sont lus tout en plongeant le lecteur dans un monde virtuel qui les emportent au coeur de l'histoire.
De part sa connaissance de l'informatique du à son infirmité, Allis, qui est une Lettrée, est peut-être le seul espoir des livres. Une mission lui est confiée : découvrir ou se trouve le chef des zappeurs et l'antidote au fléaut qu'il a lancé.

Virus L.V.3 est un roman de science-fiction et plus précisément un roman d'anticipation puisque l'histoire se déroule sur Terre dans le futur, mais ici ce n'est pas de la science-fiction pour de la science-fiction, ici le futur est un futur nécessaire pour pouvoir raconter cette histoire car ni à l'heure actuelle, ni par le passé, les Lettrés n'ont gouvernés et les amateurs d'informatique, de cinéma et de télévision n'ont été des hors la loi. Il fallait pour raconter cette histoire une époque future, un futur proche, pour que cette histoire se déroule sur Terre, une Terre pas très différente de celle où tu vie à l'heure actuelle, mais assez différente pour que les lecteurs deviennent les dirigeants du monde et fassent la chasse aux amateurs d'images.

L'histoire se termine bien, sur une note d'espoir : les ennemis d'hier pouvant devenir des complices vivant en harmonie.
J'ai bien aimé !

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17429
Age : 43
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Christian Grenier   Mar 7 Aoû - 8:41

Claire et Luc ont tous deux lu ce livre sur mon invitation, tous deux en très peu de temps et ont tous deux trouvé l'histoire très bien.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
 
Christian Grenier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christian Grenier
» Christian FERRAS
» IlluSTraTiON DU tRIBuTE A chrISTiaN DeaTH
» Christian Goubault, "Maurice Ravel"
» Christian Sinding (1856-1941)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des jeunes :: Lectures jeunesses-
Sauter vers: