Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concert de Noël du 16 décembre 2012.Version complète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5697
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Concert de Noël du 16 décembre 2012.Version complète.   Mar 18 Déc - 9:32

Concert des Cenelles du 16 décembre 2012 à Epernay.

Présentation détaillée. Les liens proposés ne sont pas interprétés par Les Cenelles mais par des chorales ou ensembles offrant une prestation de qualité donnant une idée de chaque chant. Quelles que soient les convictions de chacun ou chacune d'entre nous, le bonheur partagé de faire de la musique en surmontant les difficultés rend la vie plus belle à mon humble avis.
Pour le moment la citation affichée sur le mur de la salle des répétitions : " Sans la musique, la vie serait une erreur." ( Nietzsche )

Ce petit montage accompagne mes vœux pour un joyeux noël et une heureuse année 2013 à chacune et chacun.

http://youtu.be/7Z2ahJO-r38


1) Noëls anciens reprenant des thèmes connus.

-Personent hodie que vous venez d'entendre, est un chant du XIV° siècle publié en 1582 et harmonisé par Etienne Daniel au XX° siècle. Des voix enfantines y chantaient joyeusement la naissance de celui qui est né d’une vierge.
Il a été accompagné par Elise Colmart à l'orgue et un quatuor de cuivres de la Société Philharmonique de Champagne, formé de Laurent Labiausse et Emmanuel Masse aux trompettes, Bernard Boulanger au cor et Sébastien Grandmaire au trombone.
-Resonet in laudibus. Répandu dans toute l’Europe médiévale, ce chant a fait l’objet de nombreuses variantes et reprises au fil des siècles. Celle du compositeur allemand du 16e siècle, Jacob Handl dit Gallus, est à double chœur. Les louanges et les acclamations des fidèles résonnent. Toutes les choses annoncées par Gabriel sont arrivées. Joie ! Joie !

- Suivra un autre double chœur : In dulci jubilo, chantez un chant nouveau et ce chant nouveau présente une autre particularité puisqu’il alterne des parties latines et des parties allemandes. Les phrases s’enchaînent en changeant de langue mais l’ensemble reste cohérent. Il existe de nombreuses variantes et reprises du texte mais l’invitation à chanter et à se réjouir demeure. Nous avons choisi de vous interpréter la version de Hiéronymus Praetorius, compositeur et organiste du nord de l’Allemagne ayant vécu de 1560 à 1629 entre la fin de la Renaissance et le début du baroque. Auteur de messes, de nombreux motets et d’un magnificat, Hiéronymus Praetorius fut influencé par le style d’autres compositeurs, découvrant à travers eux, l’école vénitienne qui utilisa de nombreuses voix divisées en quelques groupes.

http://youtu.be/2NYZh-gHgc0

-Motet pour le jour de Noël
Louis-Nicolas Clérambault 1676-1749, fut un compositeur, organiste et claveciniste au service de Madame de Maintenon. Après la mort de Louis XIV, il devint responsable de la Maison Royale de saint-Cyr qui accueillait les jeunes filles de la noblesse pauvre. Clérambault faisait répéter les chants et les chœurs. Il est l’auteur d’un grand nombre de pièces religieuses, dont ce motet, une forme musicale vocale apparue vers les 12° et 13° siècles mais ayant suivi l’évolution des goûts et des techniques musicales. Le motet était très prisé à la cour de Versailles. Celui que vous allez entendre célèbre le jour de la naissance du Christ ; La version originale est à 2 voix de femmes
Hodie, Christus natus est.
Aujourd’hui, le Christ est né, aujourd’hui le Sauveur est apparu, aujourd’hui sur terre, les anges chantent, les archanges se réjouissent, aujourd’hui les justes exultent en chantant : Gloire à Dieu au plus haut des cieux . http://youtu.be/Myjw1WoBH4g

2) La nuit de Noël est célébrée dans le monde entier.

Vous entendrez d’abord deux chants en anglais.

- The first Nowel est un chant traditionnel anglais qui nous vient de Cornouailles datant probablement du 18° siècle sous sa forme actuelle, et qui fut publié pour la première fois en 1833 dans un recueil de chants de Noëls anciens et modernes. http://youtu.be/XgSAr2NMpZI

- O little town of Bethléem.
La petite ville de Béthléem dort paisiblement. Une étoile d’or s’est levée dans le ciel et sa lumière éternelle, réponse à nos appels,apporte la joie et l’espoir.
Ce chant très connu a été interprété par plusieurs chanteurs de variété de renommée internationale : Elvis Presley, Ella Fitzgerald ou Bob Dylan pour ne citer que les principaux. Le texte a été écrit en 1868 par Philippe Brook, célèbre protestant américain suite à un pèlerinage effectué en Terre Sainte et la mélodie a été composée par son ami Lewis Redner à la veille Noël et chantée le jour suivant. Plus tard, Ralph Vaughan William, compositeur anglais né en 1872 et décédé en 1958, s’intéressant aussi bien à la symphonie qu’à la musique de chambre, la musique de film et le chant choral. Comme il était également fasciné par le folklore, il composa un arrangement pour cet air célèbre.
http://youtu.be/ql0CnTY49mc

Voici maintenant deux chants en espagnol.

-Senora Dona Maria est chanté au Chili. Madame Sainte Marie, j’apporte à l’enfant jésus une petite chaussure rouge. A la porte de Bethléem il y a un nid de rats qui ont mangé le pantalon du patriarche Saint-Joseph.
- Campana sobre campana. En Espagne les cloches sonnent les unes après les autres. Penche-toi à la fenêtre et tu verras l’enfant dans son berceau. Bethléem, cloches de Bethléem que les anges font sonner, quelles nouvelles m’apportez-vous ?
http://youtu.be/DyRFHeNMoXA

Nous vous proposons deux chants en allemand.

- Maria durch ein Dornwald ging La Vierge au buisson ardent. http://youtu.be/IvbUd_LtQ4g
. Marie marchait dans une forêt de ronces qui n’avait plus de feuillage depuis 7 ans. Marie portait Jésus près de son cœur et les roses sont apparues sur les ronces.
- Carl Reysz, musicologue du XX° siècle né à Strasbourg a recueilli et harmonisé de nombreux chants d’Alsace. Uber die Hütte weht der wind. Sur la chaumière gémit le vent. Marie et Joseph contemplent l’enfant. Malgré l’asile pauvre et branlant, Jésus sourit dans son sommeil et les anges sont venus le bercer.

Voici deux chants d’Europe de l’Est.

Nous interpréterons d’abord un noël anonyme ukrainien adapté par Mathilde Giraud.
Un enfant dort paisiblement dans une pauvre crèche. C’est l’enfant Dieu, le Christ venu nous sauver et les prières montent vers le Père. http://youtu.be/xVwYAuJ8IFQ

Ce noël d’Ukraine sera suivi de Pujdem spolu, un noël populaire tchèque harmonisé par Etienne Daniel. Allons ensemble à Bethléem.
Jésus petit bonhomme, je te bercerai. Joue du fifre Jeannot et toi, Jacob, de la cornemuse. http://youtu.be/2DJShzyINaQ

3) Noëls du XIX° siècle.

Trois compositeurs français du 19° siècle ont été inspirés par cette merveilleuse nuit de Noël.

- Charles Gounod est l’auteur d’opéras comme Faust, Roméo et Juliette, Mireille, et de symphonies. La musique religieuse tient une place importante dans son œuvre puisqu’il nous a laissé 13 messes (l’une d’elles, la Messe à la mémoire de Jeanne d’Arc fut donnée sous sa direction le 24 juillet 1887 à la cathédrale de Reims en présence de 20 évêques et 10 000 personnes) de motets, de cantiques et de pièces pour orgue. L’importance de cette musique sacrée illustre ses convictions et préoccupations car il songea à entrer dans les ordres et il suivit des cours de théologie. Nous vous proposons une pastorale de Noël sur un thème populaire du XVIII° siècle. http://youtu.be/laVRjuwoSLk

- Jules Massenet composa lui aussi plusieurs opéras, comme Werther ou Manon, mais également des drames sacrés ou profanes, des symphonies, des ballets, de la musique de scène, tout en étant professeur au conservatoire et plusieurs de ses élèves sont devenus eux-mêmes des compositeurs. Sensible également aux sujets religieux, il est souvent considéré comme l’héritier de Charles Gounod. Nous allons vous interpréter : Il est minuit. La cloche d'airain résonne pour annoncer l'heure : minuit mais la délicatesse d’un solo de soprane invite au recueillement.

- Camille Saint-Saëns, pianiste virtuose dès l’enfance était doué d’un esprit curieux. Il s’intéressait à la poésie, à la peinture, au théâtre, à la philosophie ou à l’astronomie. Il composa 12 opéras comme celui de Samson et Dalila, des musiques de scène, une centaine de mélodies, des pièces pittoresques comme le célèbre Carnaval des animaux, et des pièces de musique religieuse comme cet Oratorio de Noël composé en une quinzaine de jours pour Noël1858 et dont nous vous proposons deux extraits : Gloria et Tollite Hostias. Présentez vos victimes en offrande et adorez le Seigneur sur son parvis de sainteté. Exulte la Terre devant la face du Seigneur car il vient.

http://youtu.be/0Ai1wgQH2cM

http://youtu.be/3_Jn_p2UNlM

- 4 )Noëls de France.

- Un Noël du Maine du début du XVII° siècle honore cet enfant plein de larmes. C’est le fils du Grand Dieu des alarmes, annoncé selon la prophétie et venu ici- bas pour nous racheter et nous sauver du grand trépas.

- Puis trois chants arrangés pour choeur et cuivres par Paul Trepte, organiste anglais né en 1954, illustrent le retentissement de cette naissance.
- Mais est-ce bien vrai ? D’où viens-tu bergère et qu’as-tu vu ? Que dis-tu ? Un petit enfant dans une mangeoire ?
http://youtu.be/xQ8QXRbwqtg ou bien http://youtu.be/cawzrPtbCkk
- Vite, un flambeau Jeannette, Isabelle et courons au berceau admirer ce bel enfant mais surtout ne le réveillez pas. http://youtu.be/Zl9co8b4HuY
- Nous irons ensuite écouter les chants joyeux des anges de nos campagnes qui ont entonné l’hymne des cieux. http://youtu.be/_Ap-zj7H23g

5) Un noël du XX° siècle : Christmas Cantata de Daniel Pinkam.

Daniel Pinkam (1923-1969) est un compositeur, organiste et claveciniste américain qui a étudié la composition avec Arthur Honneger, Samuel Barber et Nadia Boulanger.
Il fut également professeur au conservatoire de Boston. Il nous laisse une oeuvre abondante et variée comptant 676 ouvrages. Cette cantate de Noël datant de 1957, utilise les textes traditionnels de la Nativité.
L’euphorie de la grande nouvelle est d’abord exprimée par une vitalité rythmique s’inspirant des rythmes irréguliers de Stravinsky. http://youtu.be/zuBgFYnJi3k puis un chœur angélique en seconde partie exprime son émerveillement davant tant de mystère et de beauté. La justesse de cette seconde partie tout en demi-tons n'est pas facile à obtenir, encore moins à maintenir mais ce morceau est très beau. La troisième partie exprime la joie : Gloria in excelsis deo. http://youtu.be/yBX0VUK0F9c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Concert de Noël du 16 décembre 2012.Version complète.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pau le 15 décembre 2012
» Johnny au Palais des sports de Grenoble le 18 décembre 2012
» Jared Leto @ Closer n°391 Décembre 2012
» Jared Leto @ Grazia Décembre 2012
» 75 - Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Le juke-box-
Sauter vers: