Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petit conte du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Medea



Féminin
Nombre de messages : 1545
Localisation : Chicago-on-Wallonie
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Petit conte du jour   Jeu 14 Fév - 12:33

Un homme riche donnait des conférences en racontant sa réussite.

Tout jeune, il se retrouva un jour à la gare et sans le moindre sous en poche L'envie d'aller aux toilettes le prit très fort, mais c'étaient des toilettes à porte payante. Il fallait mettre une pièce de cinq sous dans le monnayeur.

Il demanda alors l'argent à un passant qui eut pitié de lui. Alors il se diriga vers les toilettes, et comme il arrivait à la porte, il vit un type en sortir. Il en profita pour entrer et garda l'argent.

Lorsqu'il sortit, il aperçut une machine à sous dans le corridor. Il mit l'argent dedans et gagna le jackpot.

Avec cet argent, il s'acheta un petit commerce qui ensuite devint très lucratif. Il acheta d'autres commerces et après plusieurs années il devint très riche.

Le riche conférencier finissait ses discours en disant :
"Je cherche toujours ce type qui m'a permis de devenir ce que je suis maintenant. J'aimerais bien le récompenser".

Un jour, un de ses auditeurs se leva :
"Je m'en souviens, c'est moi qui vous avais donné l'argent pour les toilettes".

Et notre homme riche de lui répondre:
"Ce n'est pas toi que je cherche... mais celui qui m'a tenu la porte ouverte".

Auteur(e) inconnu(e)

P.S. comment comprenez-vous ce conte ? parce que d'une certaine façon, au lieu de reconnaître la vraie générosité, il veut remercier un type à qui ça n'a rien coûté de l'aider, en fraudant une entreprise qui doit payer eau, papier et nettoyage des lieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Jeu 14 Fév - 14:31

Bah, c'est un c*n le riche. C'est le placeur de machines à sous qu'il doit remercier. Si la machine n'avait pas été là...

C'est un peu la faiblesse de ce genre d'histoire absurde.
Si le gars est réellement reconnaissant, il saura faire la différence entre les causes de sa réussite et l'influence qu'on eut les intervenants sur cette réussite.
S'il ne sait pas faire cette différence, il n'est pas réellement reconnaissant et il se fout de retrouver le gars qui lui a tenu la porte.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Tonax



Nombre de messages : 3467
Age : 46
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Jeu 14 Fév - 16:08

Il aurait pu de toute façon entrer gratuitement dans les toilettes puisqu'on lui a tenu la porte.

Par contre, sans l'argent donné généreusement par la première personne, il n'aurait pas pu jouer à la machine à sous.

Bon, en vrai, la façon dont je comprends ce petit conte, c'est la victoire du hasard, c'est ce que j'appelle l'insoutenable légéreté de l'être. On croit souvent que notre vie est tellement normale, qu'on vit la vie qu'on devait mener, qu'on oublie qu'en réalité, sans une succession de hasards se succédant et s'enchaînant en permanence les uns aux autres, notre vie actuelle ne serait pas celle qu'on mène, on aurait un conjoint différent, donc des enfants différents, on habiterait ailleurs etc.

Par exemple dans cette histoire, rien qu'à partir de la première personne on peut élaborer des tas de scenari différents ; la personne qui a donné la pièce aurait pu ne pas avoir de monnaie si par hasard elle avait donné le compte juste à la boulangerie au lieu d'entamer un billet, elle aurait pu ne pas se trouver là à tel moment si par hasard la voiture qui lui a laissé sa place de parking n'avait pas démarré juste quand elle arrivait : admettons que la personne qui lui a laissé sa place de parking ait juste reçu un coup de fil en montant dans sa voiture, elle est donc restée cinq minutes au téléphone ce qui fait que personne n'a pris la place de parking pendant ce temps et que le donneur de la pièce n'a pas eu à chercher plus longtemps une place puisqu'il arrivait juste au bon moment etc. Et la personne qui a appelé celle qui a laissé sa place de parking a peut-être appelé juste à ce moment pour décommander une invitation suite à encore autre chose, une gastro par exemple dûe à une autre chose arrivée la veille etc.

C'est ça que j'appelle l'insoutenable légéreté de l'être, l'absence de nécéssité et le règne de la contingence.

Du coup le riche de l'histoire a peut-être rencontré sa future femme dans une station de ski chic alors qu'il n'y serait pas allé s'il n'avait pas été riche etc donc il aurait eu d'autres enfants avec une autre femme donc ça n'aurait pas été les mêmes enfants puisque ovule différent etc et lui-même, ce riche, sa simple naissance est elle-même le fruit du hasard sauf évidemment à croire que les âmes sont là comme des cakes à attendre d'être incarnées mais même en admettant cette absurdité, on ne va pas bien loin sauf à imaginer qu'absolument tout ce qui arrive soit écrit jusque dans le moindre détail comme dans le système de Leibniz par exemple.

Bref, voilà ce que m'inspire ce conte, insoutenable légéreté de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Jeu 14 Fév - 17:09

De là à croire au destin, y'a qu'un pas Laughing

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Tonax



Nombre de messages : 3467
Age : 46
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Jeu 14 Fév - 18:03

Un seul peut-être mais un maxi enormous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin


Féminin
Nombre de messages : 16708
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 7:52

C'est pour ça que si tu voyages dans le temps, le passé de préférence, t'as intérêt à n'être qu'observateur parce que sinon tu risque de foutre le bazard et de même pas naître pour vouvoir le mettre ensuite, et là, et bein c'est encore plus le bazard Laughing

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Medea



Féminin
Nombre de messages : 1545
Localisation : Chicago-on-Wallonie
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 9:17

Toujours dans les petits contes moralisateurs parfois à la limite du glurge, j'ai quand même apprécié celui-ci :

L'homme qui aimait les étoiles de mer

Un homme marchait sur une plage mexicaine déserte, au coucher du soleil. Peu à peu, il commença à distinguer la silhouette d'un autre homme dans le lointain. Quand il fut plus près, il remarqua qu'il s'agissait d'un indigène qui ne cessait de se pencher pour ramasser quelque chose qu'il jetait aussitôt à l'eau. Maintes et maintes fois, inlassablement, il lançait des choses à tour de bras dans l'océan.

En fait, il ramassait les étoiles de mer que la marée avait rejetées sur la plage et, une par une, les relançait dans l'eau.

- "Bonsoir, mon ami. Je me demandais ce que vous étiez en train de faire."

"Je rejette les étoiles de mer dans l'océan. C'est la marée basse, voyez-vous, et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage. Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir du manque d'oxygène."

"Je comprends, mais il doit y avoir des milliers d'étoiles de mer sur cette plage. Vous ne pourrez pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop. Et vous ne vous rendez pas compte que le même phénomène se produit probablement à l'instant même sur des centaines de plages tout le long de la côte ? Vous ne voyez pas que vous ne pouvez rien y changer ?"

L'indigène sourit, se pencha et ramassa une autre étoile de mer. En la rejetant à la mer, il répondit: "Ça change tout pour celle-là!"


Jack Canfield et Mark V. Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hirondelle



Féminin
Nombre de messages : 418
Localisation : Royaume de la reine Jeanne
Date d'inscription : 27/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 10:15

Medea a écrit:

"Je comprends, mais il doit y avoir des milliers d'étoiles de mer sur cette plage. Vous ne pourrez pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop. Et vous ne vous rendez pas compte que le même phénomène se produit probablement à l'instant même sur des centaines de plages tout le long de la côte ? Vous ne voyez pas que vous ne pouvez rien y changer ?"

L'indigène sourit, se pencha et ramassa une autre étoile de mer. En la rejetant à la mer, il répondit: "Ça change tout pour celle-là!"


Jack Canfield et Mark V. Hansen [/i]

Trop souvent, j'ai tendance à penser comme ça : on n'arrivera pas à changer quoi que ce soit à notre niveau parce que nos personnes sont minuscules par rapport au monde et à l'immensité des dégâts et/ou des injustices commis.

Mais, sans conteste, c'est l'indigène qui a raison.
Parce que le propre de l'Homme, c'est l'espoir.

Beau conte, Medea, qui m'en rappelle un autre "L'homme qui aimait les arbres" de Jean Giono.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 12:51

Si peu que tu fasses, fais ce que tu dois ou peux faire. C'est toujours ça de pris.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Medea



Féminin
Nombre de messages : 1545
Localisation : Chicago-on-Wallonie
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 13:17

Toujours en essayant de ne pas voir le côté horriblement grinçant style "faites suivre à toutes vos connaissances", j'ai trouvé l'historiette plaisante :

Oublie ça !

Une vieille légende indienne raconte qu'un brave trouva un jour un oeuf d'aigle et le déposa, au poulailler, dans le nid d'une de ses poules. L'aiglon vit le jour au milieu d'une portée de poussins et grandit avec eux.

Toute sa vie, l'aigle se comporta comme un poulet. Il chercha dans la terre des insectes et de la nourriture. Il caqueta. Et lorsqu'il volait, c'était dans un nuage de plumes et sur quelques mètres à peine.

Après tout, c'est ainsi que les poules "volent".

Les années passèrent. Et l'aigle devint très vieux. Un jour, il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage. S'élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants, faisant à peine bouger ses magnifiques ailes dorées.

"Quel oiseau splendide !" dit notre aigle à ses voisins.
"Qu'est-ce que c'est ?"
"C'est un Aigle, le roi des oiseaux," cacqueta sa voisine. "Mais oublie ça. Tu ne seras jamais un aigle."

Ainsi l'aigle n'y pensa jamais plus.

Et il mourut en pensant qu'il était un poulet.

Auteur(e) inconnu(e)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 14:15

comme quoi, faut jamais mettre de miroir dans son poulailler ^^

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
grumpythedwarf



Nombre de messages : 1639
Localisation : Belle Gicle-Gaule du nord
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 15:49

Guardian a écrit:
comme quoi, faut jamais mettre de miroir dans son poulailler ^^

Si tu en as un chez toi, tu dois t'effrayer chaque matin, l'affreux ? alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medea



Féminin
Nombre de messages : 1545
Localisation : Chicago-on-Wallonie
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 15:50



Règlement intérieur de la Vinaigrerie Dessaux, année 1880

1-Piété, propreté et ponctualité font la force d'une bonne affaire.

2-Notre firme ayant considérablement réduit les horaires de travail, les employés de bureau n'auront plus à être présent que de sept heures du matin à six heures du soir, et ce, les jours de semaine seulement.

3-Des prières seront dites chaque matin dans le grand bureau. Les employés de bureau y seront obligatoirement présent.

4-L'habillement doit être du type le plus sobre. Les employés de bureau ne se laisseront pas aller aux fantaisies des vêtements de couleurs vive;ils ne porteront pas de bas non plus, à moins que ceux-ci ne soient convenablement raccommodés.

5-Dans les bureaux, on ne portera ni manteaux, ni pardessus. Toutefois, lorsque le temps sera particulièrement rigoureux, les écharpes, cache-nez et calottes seront autorisés.

6-Votre firme met un poêle à la disposition des employés de bureau. Le charbon et le bois devront être enfermés dans le coffre à cet effet. Afin qu'ils puissent se chauffer, il est recommandé à chaque membre du personnel d'apporter chaque jour quatre livres de charbon durant la saison froide.

7-Aucun employé de bureau ne sera autorisé à quitter la pièce sans la permission de M. le directeur. Les appels de la nature sont cependant permis et pour y céder, les membres du personnel pourront utiliser le jardin au dessous de la seconde grille. Bien entendu, cet espace devra être tenu dans un ordre parfait.

8-Il est strictement interdit de parler durant les heures de bureau.

9-La soif de tabac, de vin ou d'alcool est une faiblesse humaine et, comme telle, est interdite à tous les membres du personnel.

10-Maintenant que les heures de bureau ont été énergiquement réduites, la prise de nourriture est encore autorisée entre 11h30 et midi, mais en aucun cas, le travail ne devra cesser durant ce temps.

11-Les employés de bureau fourniront leurs propres plumes. Un nouveau taille-plume est disponible sur demande chez M. le directeur.

12-Un senior, désigné par M. le directeur, sera responsable du nettoyage et de la propreté de la grande salle, ainsi que du bureau directorial. Les juniors et les jeunes se présenteront à M. le directeur quarante minutes avant les prières et resteront après l'heure de la fermeture pour procéder au nettoyage. Brosses, balais, serpillières et savon seront fournis par la Direction.

13-Augmentés dernièrement, les nouveaux salaires hebdomadaires sont désormais les suivants:

-cadets (jusqu'à 11 ans) 0,50F

-juniors (jusqu'à14 ans) 1,45F

-jeunes 3,25F

-employés 7,50F

-seniors 14,50F



Les propriétaires reconnaissent et acceptent la générosité des nouvelles lois du Travail, mais attendent du personnel un accroissement considérable du rendement en compensation de ces conditions presque utopiques.

Auteur inconnu

Si vous trouvez vos conditions de travail insupportables, cool ! vous auriez pu travailler à la Vinaigrerie Dessaux et encore, ça, c'est pour les employés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 16:04

Des esclavagistes !

Et faut pas se leurrer, la mentalité n'a pas changé.
Pour un partron, du moins pour la plupart et pour tous ceux qui ne sont pas patron de leur propre affaire, les salariés sont des coûts nécessaires qu'il faut réduire au minimum en obtenant des prestataires un maximum de rendement.
Nous ne sommes payés que parce que l'esclavage est illégal.
Et aussi parce que nos parents se sont battus pour l'amélioration des conditions de travail.

Mais si l'esclavagisme a disparu (chez nous) il a fait place au harcèlement ce qui 'nest pas forcément mieux. Certains (rares) esclaves de "bons maîtres" étaient probablement plus heureux que certains salariés de notre époque, pressés comme des citrons jusqu'au suicide.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Tonax



Nombre de messages : 3467
Age : 46
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Ven 15 Fév - 22:44

J'aime bien l'histoire des étoiles de mer et je la mets souvent, presque quotidiennement, en pratique. Aujourd'hui par exemple je suis allé jeter le pain de la veille aux oiseaux dans deux endroits différents et à chaque fois j'ai ramassé des détritus qui traînaient par terre.

A de rares occasions il m'arrive de polluer involontairement la nature. un exemple, j'ouvre ma porte de voiture et une bourrasque emporte une bricole, papier de bonbon, ticket de caisse ou autre chose que je ne parviens pas à rattraper. Du coup je compense en ramassant 3 ou 4 fois plus de choses que ce que j'ai laissé s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin


Féminin
Nombre de messages : 16708
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Sam 16 Fév - 7:55

J'ai l'impression de me prendre un mpeu pour Dinozzo de NCIS en ce avec mes rapprochements de films, mais j'vais encore en faire un quand même : dans un des Star Trek, je crois que c'est A la recherche de Spock, le capitaine Kirk décide d'aller sauver Spock, au risque de mettre la vie de son équipage en péril, et quand on lui fait la remarque (me demande si c'est pas Spock lui-même, surement même), il répond quelque chose qui va bien avec la morale de l'histoire comme quoi un homme peut faire beaucoup, qu'il n'y a pas que la masse qui compte.

Pour l'aigle on voit bien que c'est une histoire, il aurait jamais survécu autrement Wink

Pour le réglement de la société, c'était il y a bien longtemps et vu d'aujourd'hui, oui, ça fait esclavagiste, mais moi, en lisant, j'avais pensé plutôt : si on faisait ça aujourd'hui, que de grèves il y aurait. A l'époque, s'il y avait parfois des grèves, il fallait que ça aille encore plus loin que ça pour qu'il y en ai. Ouf, il y a quand même eu un peu d'évolution, même si comme le dit Guardian, aujourd'hui, c'est à peine mieux.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Tonax



Nombre de messages : 3467
Age : 46
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Sam 16 Fév - 10:07

Moi c'est plutôt le paternalisme que l'esclavagisme qui m'a fait " rire ", un paternalisme bien réactionnaire. La formule " presque utopiques " est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Sam 16 Fév - 12:30

C'est en effet cette assurance d'être exceptionnellement généreux, ainsi que l'emprise de la religion sur la vie quotidienne, qui sidère.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
grumpythedwarf



Nombre de messages : 1639
Localisation : Belle Gicle-Gaule du nord
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Sam 16 Fév - 13:01

Tu es donc sidéré !

Oh, la tronche !

Sidérant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guardian



Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Sam 16 Fév - 13:09

vaut mieux être sidéré que sidérant hé débris ! Razz

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Medea



Féminin
Nombre de messages : 1545
Localisation : Chicago-on-Wallonie
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Lun 18 Fév - 8:38

Bravo, Tonax, il m'arrive de le faire également. Je suis parfois sidérée par le type de personnes qui jettent n'importe quoi n'importe où : bien propres sur eux, voiture impeccable (forcément) et pourtant ce sont les plus sales des dégoûtants, ceux qui imposent leur crasse aux autres !

Ce qui suit est presque un conte :

"Je pense qu'il y a un marché pour peut-être 5 ordinateurs dans le monde."
- Thomas Watson, président d'IBM, 1943

"Les ordinateurs du futur ne devraient pas peser plus de 1.5 tonne."
- Popular Mechanics, commentaires sur l'avancée des sciences, 1949

"J'ai traversé ce pays de long en large et parlé aux personnes les plus érudites sur ce sujet, et je peux vous assurer que le traitement informatique des données n'est qu'une toquade qui ne passera pas l'année."
- L'éditeur en charge des publications techniques pour Prentice Hall, 1957

"Mais...à quoi cela peut-il bien servir ?"
- Un ingénieur de la division "Systèmes de Calcul Avancé" d'IBM, 1968, en commentant l'invention de la puce électronique.

"Il n'y a aucune raison valable pour que quiconque ait envie d'avoir un ordinateur chez lui."
- Ken Olsen, président et fondateur de Digital Equipment Corp.,1977

"Ce "téléphone" a beaucoup trop de défauts pour qu'il puisse un jour être considéré comme un outil de communication. Cet équipement n'a donc aucune valeur à nos yeux."
- Mémo interne de la Western Union, 1876.

"La "boîte à musique sans fil" n'a aucune valeur commerciale imaginable: Qui donc accepterait de payer pour recevoir un message qui n'est envoyé à personne en particulier ?"
- Les associés de David Sarnoff, en réponse à ses demandes urgentes d'investir dans la Radio dans les années 20.

"Le concept est intéressant et bien formulé, mais pour espérer avoir une note meilleure qu'un "C", encore faudrait-il que l'idée soit réalisable!"
- Un professeur de management de l'université de Yale en réponse à la proposition de Fred Smith de créer un service fiable de livraison de nuit
(Smith fonda ensuite Federal Express Corp.)

"Mais qui diable voudrait entendre les acteurs parler ?" - H.M.
- Warner, Warner Brothers, 1927.

"Des machines volantes plus lourdes que l'air sont IMPOSSIBLES".
- Lord Kelvin, president, Royal Society, 1895.

On est allé chez Atari, et on leur a dit: "Hé, on a amené ce truc amusant, en grande partie fabriqué avec vos composants: qu'est-ce que vous diriez de nous sponsoriser? Ou alors, on vous donne l'idée. C'est exactement ce
qu'on désire: donnez-nous un salaire et on viendra travailler pour vous."
Et ils ont dit: Non. Alors, on est allé chez Hewlett-Packard, et ils ont dit: "Hé, on n'a pas besoin de vous, vous n'avez même pas été au collège!"
- Steve Jobs, co-fondateur d'Apple Computer Inc. a propos de ses démarches auprès d'Atari et de HP afin de promouvoir l'ordinateur personnel qu’il avait fabriqué avec Steve Wozniak.

"Tout ce qui peut avoir été inventé, a été inventé."
- Charles H. Duell, Commissaire du Bureau Américain des Brevets, 1899.

"640K, ce devrait être assez pour tout le monde." - Bill Gates, 1981.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin


Féminin
Nombre de messages : 16708
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Lun 18 Fév - 9:41

J'en remets une couche avec mes comparaisons films et télé, oups.
Dans Murdoch - je sais qu'Hélène avait vu également l'épisode - Ford montre sa voiture à moteur à conbustion, un autre inventeur propose une voiture électrique. Ford rachète le brevet afin de l'enterrer pour faire développer sa voiture, pensant de toute façon que sa voiture est l'avenir, pas celle à l'électricité. Et que fait-on aujourd'hui ?

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit conte du jour   Aujourd'hui à 12:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit conte du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre petit bonheur du jour...
» Petit conte de Noël ! "où l'humanité personnifiée"
» Petit plaisir du jour
» Un petit cadeau chat...rmant du Nouvel An!
» mots fléches du jour?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Coin bistrot :: Le bar :: Sujets légers, sujets "détente"-
Sauter vers: