Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Les babas-cools.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5350
Age : 70
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Les babas-cools.   Ven 5 Juil - 7:21

Nous avons regardé ce film de François Leterrier tourné en 1981. Des acteurs aujourd'hui célèbres, et d'autres décédés, étaient dans la fleur de la jeunesse. A cette époque, le retour à la nature, de préférence sous le soleil, était à la mode. Je me souviens qu'une gynécologue épouse d'un mari kyné, tous deux installés à Epernay avaient tout quitté pour élever des moutons. Je me souviens aussi qu'à cette époque d'un professeur remplaçant qui avait voulu constituer une basse -cour. Il avait acheté autant de poules que de coqs et le résultat ne fut pas celui qu'il espérait.

http://youtu.be/mZ06Wlikskk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Ange
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17150
Age : 42
Localisation : Quelque part entre le sol et le ciel
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Les babas-cools.   Ven 5 Juil - 10:32

Ah oui, toute la troupe. Mais ce n'est pas du tout mon genre de film.

_________________
Il y a tant à lire qu'une vie ne me suffira pas...
Il y a tant de livres, que j'ai pas assez de place pour tout avoir sniff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unptitcointranquil.positifforum.com
Guardian

avatar

Masculin
Nombre de messages : 8548
Age : 64
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Les babas-cools.   Ven 5 Juil - 10:46

J'ai toujours trouvé que ce film décrit plus la "baba-cool attitude" d'une certaine classe parisienne que la réalité du mouvement hippie. Joli prétexte à "montrer du cul" aussi. Un peu comme ces films américains des années 50-60 qui montraient des naïades exotiques dénudées sans crainte de la censure parce que c'était "le costume d'époque" ^^

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
[Michel Audiard]

Pour être brillant aux échecs, faut pas être mat cheers

Si une frite n'a pas de mayo, elle ne pourra pas aller à la piscine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guardian.forumgratuit.org/
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5350
Age : 70
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les babas-cools.   Ven 5 Juil - 12:09

Voir ce film, une seconde fois, après des lustres, c'est le voir autrement. Certes il est souvent question de liberté sexuelle et d'échanges de partenaire mais il n'y a pas trop de nudités. Ce que je retiens, c'est que tout le monde ment aux autres et à soi-même.Ils se croient affranchis des contraintes de la vie moderne, du conformisme sous ses diverses formes, ils se croient décoincés comme ils disent en vivant en communauté au contact de la nature mais finalement, ils ne le sont pas, sont demeurés fragiles et sans repères. Je pense à un film d'Hervé Bromberger dont François Boyer était le dialoguiste : Les fruits sauvages sorti en 1954 à l'époque où la Provence se vide de ses habitants qui vont tenter leur chance en ville. Une adolescente, suivie de quelques enfants  vient s'y réfugier afin de protéger sa jeune sœur que le père veut livrer à la prostitution pour avoir de l'argent pour acheter du vin. Les enfants vivent difficilement une robinsonnade qui se termine tragiquement. Rien à voir avec les babas-cools car les enfants du film d'Hervé Bromberger se battent pour survivre et sauvegarder leur dignité. Ils forcent l'admiration, ce qui n'est pas le cas des babs-cools.

Dans un film comme dans l'autre, le retour à la nature n'est pas la solution. Le réalisateur Francis Leterrier est né en 1929 et avait 39 ans en 1968 et 52 en 1981, année du film ce qui peut laisser supposer qu'il avait un certain recul pour relativiser l'évolution économique, sociale et idéologique de son époque.
Il y a la scène héroï-comique, cousue de fil blanc bien sûr, de la manifestation devant la maison du propriétaire où les babas-cools se prennent pour des héros alors que tout s'arrange. Il y aussi la scène où Antoine téléphone dans un café en hurlant à sa femme qu'il est à Lyon dans un bureau de poste. Tous les braves gens du village qui son présents dans le café expriment silencieusement leur étonnement.
Parmi les acteurs, je crois pas que Bertrand Lamotte ( le capitaine Bonaventure ex-mari de Soeur Thérèse ) et Catherine Frot aient fait partie de l'équipe de Clavier et Chazal par la suite.
Lien pour en savoir un peu plus sur Les fruits sauvages. cliquer sur le lien.
 La veuve de François Boyer, institutrice, avait assisté au tournage du film , tourné avec des bouts de ficelle , disait-elle.
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=les%20fruits%20sauvages%20film&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CDUQFjAB&url=http%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FLes_Fruits_sauvages&ei=r8_WUfjTH8ashQf6iYHQBQ&usg=AFQjCNHesOQY3L-UIeIyjUc7-mnsrI6Asw&bvm=bv.48705608,d.d2k
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les babas-cools.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les babas-cools.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: Grand et petit écran-
Sauter vers: