Un p'tit coin tranquil'

S'amuser, s'informer, échanger, se détendre, sont les maître-mots en ces lieux
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  La haine de l'amour.( Les manipulateurs pervers.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charpentier Hélène



Féminin
Nombre de messages : 5691
Age : 71
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: La haine de l'amour.( Les manipulateurs pervers.)   Ven 28 Nov - 8:05

Mon frère m'a conseillé la lecture d'un ouvrage de Christel Petitcollin : Échapper aux manipulateurs et un collègue retraité passionné de psychologie et de psychanalyse m'a parlé de La haine de l'amour, ouvrage collectif , portant plus particulièrement sur les manipulateurs au sein du couple. Sur youtube, les vidéos de Geneviève Schmidt sont intéressantes également.
Des événements privés récents concernant mes proches ont suscité ma curiosité pour ce sujet car je voulais trouver des réponses à mes questions avant d'envisager des solutions rationnelles.  J'ai appris pas mal de choses me permettant de voir des faits sous un angle complètement différent.

Voici la présentation que m'a envoyée un collègue de La haine de l'amour.

"Les pervers haïssent les gens qu'ils aiment et sont incapables de vivre sans eux ! C'est plein de paradoxes fous ... Ce sont des personnes ayant subi des traumatismes d'enfance (absence de père ou viol) et qui en sont restées déstructurées. Elles vampirisent donc ceux qu'elles admirent pour leur ravir l'ego qui leur manque et les méprisent par cette soustraction !

Les femmes particulièrement sont frigides puisqu'elles s'érotisent elles-mêmes (allure de séduction, train de vie, ostentation, drague, fantasmes...) . Leur refus sexuel (alors qu'elles font croire le contraire ),  est violent et peut mener, au pire,soit à l'accusation d'être violentée par un pervers (mari, ami), soit au suicide si on les force.

Leur rapport à l'argent est idem : remplissage d'un vide intérieur (c'est pourquoi je pense que toute notre société de fric est atteinte de cette perversion régressive). Ce sont des personnes toujours en mouvement parce qu'elles ne supportent pas l'introspection. Celle que je connais fait du ménage aussitôt qu'elle a fini ses cours, ou court les magasins et achète irrépressiblement des objets de séduction (bijoux, dessous sexy...)
Je suis persuadé que beaucoup de ceux qui nous commandent (pas Hollande) sont atteints de cette perversion (séduction et besoin d'être admirés, absence d'empathie, obsession du fric & bagnole, haine de ceux qui leur résistent...et voilà le harcèlement qui pointe...)

C'est dans cet enfer qu'elles trouvent leur équilibre. Ces personnes sont à plaindre quand la maladie leur laisse la lucidité de leurs actes qu'elles sont consciemment incapables de modifier malgré leur désir : changer d'attitude, c'est disparaître soi-même. Les pousser à changer, c'est menacer leur existence. Il n'y a pas d'alternative et pour un mari, ça doit être effroyable. Alors, il part s'il a gardé un peu de vie; le plus souvent, il est réduit en esclavage.
Mais personne n'est vraiment responsable, la situation d'impuissance est totale et la souffrance pour tous ! La psy est inopérante et la justice hors compétence (sinon la mise sous tutelle pour raison de conscience obscurcie, ce qui n'est pas facile à prouver parce qu'elles savent illusionner et c'est la victime séduite qu'on envoie en tutelle !) "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La haine de l'amour.( Les manipulateurs pervers.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fanfiction] L'amour sur msn
» Les plus beaux duos d'amour
» vend enveloppe promo je te rends ton amour
» [ OS ] Pour l'amour d'une fille.
» Juste une envie ... Quel est votre tue l'amour?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un p'tit coin tranquil' :: Le coin des loisirs :: La bibliothèque-
Sauter vers: